Histoire du Québec

Québec félicité d’avoir aboli les ponts à péage

Québec félicité d’avoir aboli les ponts à péage

Le gouvernement du Québec félicité d’avoir aboli les ponts à péage

Le conseil municipal de Verdun adopte une résolution à cette fin – Les conseillers rejettent, d’autre part, pour la seconde fois, le plan relatif à la nouvelle redistribution des quartiers

Le conseil municipal de Verdun a rejeté une seconde fois, hier soir (pour 9 février 1942), le plan #2 relatif à une nouvelle redistribution des quartiers de la municipalité. Les conseillers ont voté quatre à trois contre le projet : MM. Maurice Duquette, Omer Bombardier, P.-E. Sainte-Marie et Albert Gauthier, contre, et MM. Albert Rolland, W. Scurrah et George Brown, en faveur du plan. Son adoption par le conseil exigeait, suivant les règlements de la charte, un vote de 6 à 2.

Le maire Edward Wilson et les conseillers Albert Gauthier et P.-E. Sainte-Marie ont participé au débat qui a précédé le rejet du projet. Le maire s’est déclaré en faveur du plan #2 en disant qu’il fallait à tout prix faire cesser l’anomalie actuelle, et MM. Gauthier et Sainte-Marie ont affirmé leur opinion qu’il serait possible de trouver un meilleur plan de redistribution des quartiers. Il semble qu’un plant établissant cinq quartiers, au lieu de quatre, serait mieux vu de la majorité des conseillers.

Selon les renseignements donnés par le maire, les électeurs son répartis comme suit actuellement : quartier #1 : 2,317 électeurs ; quartier #2 : 4,286 ; quartier #3 : 2,067 ; et quartier #4 : 9, 694. Il s’agirait, d’après le plan #2, de modifier les bornes de chaque quartier pour mieux distribuer la représentation. On obtiendrait ainsi le résultat suivant : quartier @1 : 4,067 électeurs ; quartier #2 : 4,663 ; quartier # 3 : 5,082 et quartier #4 È 4,612 électeurs.

Les ponts à péage et la fin des péages

À la demande du conseiller Omer Bombardier, le conseil a adopté une résolution félicitant le gouvernement de la province d’avoir aboli les ponts à péage dans le Québec. Le conseil a aussi demandé, d’autre part, au gouvernement fédéral, de considérer une modification des taux de péage du pont Victoria. Sur la suggestion de M. Bombardier, également, le conseil municipal demandera à Ottawa de diminuer à quatre pour cent le taux d’intérêt sur les hypothèques.

Sur la suggestion de M. Scurrah, le conseil a demandé au directeur de la police, M. A. Dubeau, de donner des renseignements au comité général au sujet des agents engagés récemment. On prétend que certains de ces hommes auraient été refusés par l’armée à cause de leur état de santé.

Le maire Wilson se prononce

Le maire Wilson nous a déclaré, hier soir, à l’issue de la séance, qu’il refusera de signer le procès-verbal de la séance pour s’opposer ainsi à l’engagement de l’agent Adrien Séguin. M. Wilson donnera par écrit au comité général les raisons de son attitude. Les conseillers auront le droit de réaffirmer leur décision ou de modifier leur attitude à ce sujet.

(Texte paru dans le journal Le Canada, mardi, le 10 février 1942).

Pour en apprendre plus :

Fin des péages

Un pont sans péages dans le Vieux-Port de Montréal. Photographie par GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *