Histoire du Québec

Naufrage du « Lady of Gaspé »

Naufrage du « Lady of Gaspé »

« Lady of Gaspé » coule par le « Crown of Cordova »

Trois-Rivières 29 juillet 1913. Hier après-midi, deux navires, le « Lady of Gaspé », qui fait le service du golfe Saint-Laurent, et le « Crown of Cordova », qui se rendait à Québec pour prendre une cargaison de bois, qu’il devait transporter en Angleterre, avaient quitté le port de Montréal à quelques minutes d’intervalle et descendaient le fleuve en se suivant de près. Hier soir un épais brouillard s’éleva et le capitaine du « Lady of Gaspé », qui était en avant décida de jeter l’ancre. Du pont du « Crown of Cordova », on se put voir cette manœuvre à cause du brouillard et comme le « Lady of Gaspé » tournait sur son ancre pour se mettre la proue au courant, l’autre navire le frappa à l’arrière lui faisant une large déchirure de 15 pieds de profondeur. Il était alors 19 heures et 30 et on se trouvait juste en face de l’église du cap de la Madeleine.

Une scène indescriptible se produisit à bord. Les femmes et les enfants qui formaient une majeure partie des passagers, sentant le vaisseau s’enfoncer sous eux, se précipitèrent sur le pont, terrifiés. Les officiers cependant et l’équipage réussirent heureusement à remettre le calme parmi les voyageurs. Le capitaine fit immédiatement diriger le « Lady of Gaspé » vers le rivage, pour empêcher qu’il ne sombrât en eau trop profonde.

On fit jouer les signaux, et quand on eut la certitude qu’il n’y avait pas de danger immédiat, la tranquillité, la confiance semblèrent renaître. Plusieurs personnes retournèrent même à leurs cabines pour se vêtir.

Le « Lady of Gaspé » coula, à pic. On eut cependant le temps de mettre les chaloupes à l’eau et sauver tous les passagers. Les chaloupes du « Crown of Cordova » aidèrent aussi au sauvetage. Il y avait 95 passagers à bord du « Lady of Gaspé » dont l’équipage est considérable. Mais grâce au sang-froid du capitaine, une panique fut évitée. L’équipage du navire naufragé se conduisit d’une façon parfaite. Les hommes exécutèrent avec une rapidité remarquable la manœuvre de la mise à l’eau des chaloupes. Au signal du capitaine, chacun fut à son poste, et le sauvetage des passagers se fit dans le plus grand ordre. L’équipage du « Crown of Cordova » s’est aussi très bien conduit et a apporté un concours efficace au sauvetage.

La collision se produisit assez près du rivage et tous les passagers purent être conduits rapidement à terre où ils reçurent l’hospitalité des citoyens du cap de la Madeleine.

On demanda immédiatement du secours à Trois-Rivières et les vapeurs « Glacial » et « Sorel » furent aussitôt dépêchés sur les lieux. Ce matin deux navires du gouvernement – le « Dollard » et le « Lady Grey » se sont aussi rendus près du navire naufragé. Le fleuve n’est pas très profond à l’endroit où le « Lady of Gaspé » a coulé et l’on voit au-dessus de la surface de l’eau une partie de la superstructure.

Le « Crown of Cordova » n’a pas été sérieusement endommagé dans la collision, et a pu continuer, ce matin, sa route vers Québec. Ce navire appartient à la compagnie West India.

Le « Crown of Cordova » était parti hier après-midi de la Pointe-au-Moulin-à-Vent presque au même moment où le « Lady of Gaspé » partait du quai vis-à-vis de la section du numéro 23. Le premier vaisseau allait plus vite que le second et l’eût vite rejoint. Les deux navires continuèrent à descendre le fleuve presque côte à côte jusqu’au moment où la collision s’est produite. Les deux vaisseaux sont partis de leurs quais vers 4 heures hier après-midi. « Crown of Cordova » étant piloté par M. Napoléon Lachance. D’un autre côté, c’est ce que l’on nous annonce, au bureau des pilotes à Montréal, le « Lady of Gaspé » n’avait pas de pilote.

Incidents divers

Au moment de la collision, une femme, qui tenait dans ses bras un bébé de 11 mois, échappa ce dernier qui se fit en tombant une légère blessure. Une autre femme a été aussi légèrement blessée en tombant. Le Dr Léonard, de Montréal, qui se trouvait à bord, leur prodigua ses soins. Mme Léonard, la femme du Dr. Léonard, en voulant monter dans une des chaloupes, fit un faux mouvement et glissa entre le navire et cette chaloupe. Elle fut tirée de sa dangereuse position par M. Ouellet et quelques membres de l’équipage avant qu’elle ne tombe à l’eau.

Le « Crown of Cordova »

Le « Crown of Cordova » est arrivé, ce soir, à 19 heures 30, dans le port de Québec, traîné par les remorqueurs « Bell » et « J.H. Hackett, » de la John S. Thom Navigation. Le « Crown of Cordova  a eu l’étrave défoncée dans la collision et les réparations qu’on devra lui faire subir dureront environ trois semaines. Le vaisseau a jeté l’ancre dans le courant à peu près vis-à-vis la citadelle.

Il est descendu sous sa propre vapeur et ce n’est qu’à la point à Carcy que les deux remorqueurs ci-haut mentionnés ont pris le vaisseau endommagé. Ce dernier devait accoster dans le bassin Louise, mais l’ordre a été ensuite contremandé et après s’être rendu jusqu’à l’entrée du bassin, le navire a été ramené par les deux remorqueurs en face de la citadelle. Le « Crown of Cordova » est la propriété de la Robert Reford and Co. Il n’était pas chargé quand l’accident a eu lieu.

Lady of Gaspé, ancienne carte postale de 1911.
Lady of Gaspé, ancienne carte postale de 1911. Image libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *