Histoire du Québec

Contre le fléau

Contre le fléau

Contre le fléau – chroniques de l’épidémie, le 25 octobre 1918

Vaccin contre la maladie

Au bureau d’hygiène provincial on a commencé à utiliser le vaccin contre l’influenza. Différentes cultures ont été préparées et une certaine quantité de vaccin a déjà été fabriqué par le Dr. Arthur Bernier, chef du laboratoire de bactériologie, assisté du Dr. Guillaume Lahaise.

La vente des liqueurs

L’Association des Marchands Détaillants du Canada, représentée par M. L. J. Marchand, son organisateur à Montréal, et par M.J.E. Sansregret, échevin. Président de la section des Épiciers, a obtenu de la Commission d’Hygiène hier, que les épiciers licenciés pourraient vendre des liqueurs après 4 heures. Après discussion de part et d’autres, on a décidé que les magasins de liqueurs et les épiciers licenciés pourront tenir leurs portes ouvertes comme à l’ordinaire suivant la loi des licences.

La version du séminaire de Saint-Hyacinthe

Nous nous sommes mis, hier soir, en communication avec le supérieur du séminaire de Saint-Hyacinthe à ce sujet. Ses premiers mots sont pour dire que l’entrefilet qui a paru dans presque tous les journaux du soir est mensonger du commencement à la fin. L’on disait que le collège avait renvoyé dans leurs familles un certain nombre d’élèves alors qu’il y avait des cas de grippes dans le collège. M. le supérieur nous déclare que rien de tel n’a été fait. Il y a eu 70 élèves qui ont laissé le séminaire, mais c’est sans l’autorisation des autorités : «  ils ont comploté pour se sauver, et ils ont réalisé leur projet », ajoute le supérieur. Pour ce qui est des cas de grippe, il n’y en a plus dans le collège qui a repris son cours ordinaire, c’est-à-dire que les classes ont été rouvertes aux élèves qui sont au collège, ils sont encore au nombre de 150.

En terminant, M. le supérieur nous déclare qu’il fera parvenir dès aujourd’hui une demande de rectification de la part des journaux qui ont publié cette note erronée et qui jette un grand discrédit sur le séminaire », car jamais le séminaire n’a voulu délibérément désobéir aux avis du bureau central d’Hygiène, mais au contraire, il a tout fait pour vaincre l’épidémie de grippe que nous traversons » .

Au séminaire de Rigaud

Interrogé sur cette question, le supérieur du séminaire de Rigaud déclare qu’il est actuellement en communication avec le bureau central d’Hygiène et qu’il n’a aucune déclaration à faire pour le moment.

Pas de football

Le président Church, du club de football Ottawa, vient de recevoir une lettre de M. Ross Laing, du club de football de l’université McGill, lui annonçant qu’il serait impossible de jouer samedi prochain. L’épidémie est encore trop à l’état sérieux pour pouvoir jouer. Les parties qui devaient avoir lieu à la fin du mois seront remises au commencement de novembre. Loin de décourager les joueurs locaux, cette nouvelle a renouvelé leur ardeur et tous se préparent fermement à remporter la victoire aux prochaines parties que l’on ne propose de jouer à Montréal le soit ici et que les recettes soient attribuées au fonds des Veuves et des Orphelins.

Ancien hôpital général de Montréal en avril 2020, photo de GrandQuebec.com.
Ancien hôpital général de Montréal en avril 2020, en pleine pandémie du COVID-19. Photo de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *