Gens du pays

Sarrazin, Michel

Sarrazin, Michel

Biographie de Michel Sarrazin

Le médecin du roi Michel Sarrazin fut le premier chirurgien de la Nouvelle-France. Il est né à Nuits-Saint-Georges, en Bourgogne, France, le 5 septembre 1659. Il vient pour la première fois au Canada en 1685 comme «chirurgien-barbier», engagé par le Ministère de la marine qui a la charge de l’administration de la Nouvelle-France. L’année suivante, il est nommé chirurgien-major des troupes.

En 1694, Sarrazin rentre en France pour poursuivre ses études de médecine. En 1697, après avoir obtenu son diplôme de médecin à l’Université de Reims, il revient pour s’établir à Québec et pratiquer la médecine. En 1699, le Dr. Sarrazin est nommé médecin-chef de la colonie.

C’est lui qui, le 29 mai 1700, pratique pour la première fois au Canada, et probablement en Amérique du Nord, à l’Hôtel-Dieu de Québec, l’ablation d’une tumeur mammaire cancéreuse chez une religieuse, Soeur Marie Barbier de l’Assomption. Cette mastectomie permettra à la patiente de vivre encore 39 ans.

Michel Sarrazin fut aussi un grand naturaliste et botaniste, correspondant de l’Académie française des sciences, auteur de nombreux travaux scientifiques, notamment sur l’érable à sucre. On peut dire que le Dr. Sarrazin été le premier scientifique à avoir vécu au Canada.

En 1732, il découvre en Mauricie une curieuse plante qu’il appelle Canadensis, mais que l’Académie des sciences rebaptise sous le nom de Sarracenia purpurea.

Il fut désigné membre du Conseil supérieur de la Nouvelle-France, un organisme aux fonctions consultatives auprès du gouverneur.

Michel Sarrazin est décédé le 6 septembre 1734 à l’Hôtel-Dieu de Québec.

DEUX SAVANTS FRANÇAIS, AU CANADA

Le docteur Michel Sarrasin, médecin du roi à Québec, découvrit sur les bords du Saint-Maurice, en 1732, la curieuse plante appelée Sarracénie (Sarraccnia purpurea) que Tournefort, croyant apparemment qu’elle était particulière au Canada, présenta à l’Académie française sous le nom de Canadensis.

M. Gaulthier, autre médecin du roi à Québec, découvrit en 1742, notre thé des bois, la Gaulthérie (Gaulthéria procumbens) plante aromatique d’un usage facile et très recommandable sous plusieurs rapports…

La science voulant honorer les découvreurs de ces deux belles plantes les nomma d’après leurs noms respectifs. C’est ainsi que de Sarrasin, elle fit Sarracénie et de Gaulthier, elle fit Gaultherie.

(Mémorial de l’éducation. J.-B. Meilleur).

Sarrazin Michel

Colon français. Image : GrandQuebec.com

Voir aussi :

1 commentaire

  1. jacques bouchard

    2013/09/21 at 7:04

    auriez-vous des documents ou informations quant au fait que Michel Sarrazin avait acquis de son beau-père François Hazeur, notamment la seigneurie de la Grande-Vallée des Monts Notre-Dame. Je désirerais savoir à qui il a par la suite cédé ses droits (et non pas loué) concernant cette seigneurie.
    merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *