Gens du pays

Bigraphie de Louis Cyr

Bigraphie de Louis Cyr

Louis Cyr, l’homme le plus fort du monde

C’est le 10 octobre 1863 que naît celui qui allait devenir l’homme le plus fort du monde, voire de tous les temps. Louis Cyr voit le jour dans le petit village de Saint-Cyprien de Napierville, en Montérégie. À la naissance il pèse 18 livres. Le petit Cyr s’appelle Noé-Cyprien. Prénom qu’il changera plus tard en Louis.

Les années d’études de Louis Cyr seront de très courte durée. Avec un nouvel enfant chaque année la famille est nombreuse, aussi l’aîné doit-il se trouver un travail. Mais il n’a que douze ans.

Déjà, il fait preuve d’une force peu commune. Le fait de travailler dans les bois et sur une ferme lui permet de « s’entraîner », et il n’hésite pas à soulever les troncs les plus lourds.

Un jour il croise une charrette embourbée jusqu’aux essieux. Le conducteur a beau donner du fouet autant qu’il peut, son cheval ne parvient pas à faire avancer la charrette. C’est Louis qui la dégagera en appuyant solidement son épaule et en poussant. Sa force impressionne le propriétaire de la charrette.

Ce dernier invite Louis Cyr à Boston afin qu’il participe à un concours d’hommes forts de la région.

Ce concours sera le premier moment de gloire de Louis Cyr…

De retour au Québec, Louis Cyr rencontre un policier, Georges Denis, qui organise une tournée de la province de Québec. Il remporte un succès retentissant.

Après cette tournée, Louis et sa femme Mélina s’installent à Montréal et Louis devient policier pour la ville de Montréal, dans le quartier de Ste-Cunégonde. Seule ombre au tableau: c’est le quartier le plus dangereux de l’époque et les criminels y sont nombreux. Mais grâce à Louis Cyr et à sa force exceptionnelle, le quartier retrouve rapidement sa tranquillité.

Louis Cyr est consacré l’homme le plus fort du monde et sa réputation atteint l’Europe. De 1895 à 1900, Louis Cyr est au sommet de sa gloire. C’est durant cette période qu’il établit l’ensemble de ses records.

Louis Cyr meurt des suites d’une maladie le 10 novembre 1912 à l’âge de quarante-neuf à Saint-Jean de Matha. Son corps sera d’abord enterré au cimetière Côte-des-Neiges, puis sera rapatrié à Saint-Jean de Matha où il repose toujours.

louis cyr

Monument à Louis Cyr dans le quartier Saint-Henri de Montréal. Photo libre de droits.

Il ne mesurait que 5 pieds 10 pouces, mais son impressionnant tour de poitrine de près de 60 pouces surmontait une charpente dépassant les 300 livres. On disait ses jambes dures comme de la roche et ses biceps hors du commun.

Louis Cyr n’est pas une légende. Ses exploits sont bien réels. Il pouvait soulever jusqu’aux épaules un plein baril de ciment pesant 433 livres d’une seule main et pousser un wagon sur des rails inclinés vers le haut. En 1895, des témoins racontent l’avoir vu soulever avec son dos une plate-forme sur laquelle se tenaient 18 hommes et totalisant 4.327 livres. On croit qu’il s’agit de la plus grande charge jamais soulevée par un homme.

Voici quelques-uns des records établis officiellement devant des juges qualifiés, et en présence de nombreux témoins:

  • Soulever du dos à partir de chevalets: 4337 livres (1967 kg)
  • Lever à bras tendus, à angle droit, en avant: 131 1/4 livres (59,5 kg)
  • Développé de l’épaule, à bras tendu, à la verticale, d’une seule main: 162 1/2 (73,7 kg), 36 fois de suite.

Soulever de terre à plusieurs pouces du sol:

  • À deux mains : 1897 livres (860,5 kg)
  • D’une seule main : 987 livres (448 kg)
  • D’un seul doigt : 553 livres (251 kg).
louis cyr

Monument à Louis Cyr dans le quartier Saint-Henri. Photo : © GrandQuebec.com.

louis cyr

Une fresque dédiée à Louis Cyr dans le quartier de Saint-Henri. Photo : © GrandQuebec.com.

Voir aussi :

9 Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *