Gaspésie

Cap-des-Rosiers

Cap-des-Rosiers

Cap-des-Rosiers

Cap-des-Rosiers est un secteur de la ville de Gaspé, rattaché à Gaspé en 1971 avec onze autres municipalités de la région. Cap-des-Rosiers se trouve à l’extrémité est de la péninsule de Gaspé. Depuis 1971, le village est rattaché à la ville de Gaspé, après la création, en 1970, du Parc national du Canada Forillon qui se trouve à proximité du village.

Le nom du Cap-des-Rosiers vient d’une grande quantité de rosiers sylvestres qu’on y trouva lors des premières expéditions. Cap-des-Rosiers fut connu des pêcheurs depuis au moins le XVIIe siècle et on trouve le nom de l’endroit sur une des cartes de Samuel de Champlain, publiée en 1632 dans le cadre de la préparation des documents pour les négociations des limites des territoires entre la France et la Grande-Bretagne. Le cap y figure sous le nom du Cap Rosier.

Le village a été témoin d’importants événements historiques. On peut rappeler que c’est du Cap-des-Rosiers que les postes d’avant-garde français ont aperçu la flotte britannique se dirigeant vers Québec au printemps 1759 et c’est ici que d’épouvantables naufrages eurent lieu, dont le naufrage du Carrick, un voilier irlandais. Lors de ce naufrage, 139 immigrants irlandais ont péri et les 48 survivants sont devenus les résidents du Cap-des-Rosiers, de L’Anse-au-Griffon, du Cap-aux-Os et de la Rivière-au-Renard. En 1968, on a retrouvé la cloche du Carrick. Aujourd’hui, elle sert de monument en mémoire des naufragés.

Au Québec, on connaît aussi le phare de Cap-des-Rosiers, érigé en 1858 et dont la hauteur est de 37 mètres. Ce phare demeure le plus haut phare du Canada.

Aujourd’hui, le tourisme et la pêche demeurent des source importantes de revenus de Cap-des-Rosiers et des excursions de pêche en mer, ainsi que des croisières partent de son port.

Historique de Cap des Rosiers

La pointe de terre de la côte gaspésienne qui s’avance dans le golfe du Saint-Laurent, à environ 7 km au nord de la presqu’île de Forillon, s’appelle Cap des Rosiers. Cette dénomination remonte au moins au début du XVIIe siècle puisque Samuel de Champlain la mentionne deux fois. Dans sa Relation de ce qui s’est passé en 1631, il écrit : « jusqu’au travers du Cap des Rosiers, à quelque dix ou douze lieues de Gaspé entrée du grand fleuve Saint-Laurent ». De plus, Champlain indique le même nom sur la carte de 1632. Les auteurs du XVIIe siècle écrivent toujours ce toponyme en trois mots. Son origine s’inspire des rosiers sauvages qui poussaient sur ce cap. Sur des cartes anglaises du XIXe siècle, on a écrit C. Rosière et C. Rozier.

Canton Cap-des-Rosiers

Situé aux confins de la péninsule gaspésienne et incluant la presqu’île de Forillon, ce canton fait face au détroit d’Honguedo, au nord, et à la baie de Gaspé, au sud. Les villages et hameaux dénommés L’Anse-au-Griffon. Les Trois-Ruisseaux, Jersey Cove, Cap-des-Rosiers, Cap-aux-Os et D’Aiguillon ponctuent la route qui longe le littoral. L’intérieur, inhabité, est occupé par les derniers sommets des monts Notre-Dame et fait partie du parc national de Forillon. Ce toponyme ancien, emprunté pour le canton à Cap des Rosiers qu’on trouve sur la carte de Champlain en 1632, apparaît sous la forme de Cap Rozier sur celle dressée par E.-É. Taché en 1863, soit une vingtaine d’années après la proclamation du canton. Ce dernier écrira toutefois la forme Cap Rosier sur sa carte de 1870. En 1914, on voit apparaître Cap-Rosiers et Cap-des-Rosiers en 1928, comme il est écrit aujourd’hui. Proclamé en 1842.

cap_des_rosiers

Cap-des-Rosiers. Photo : Claude Lamarche. Source de la photo : Site Web de Claude Lamarche

Pour en apprendre plus :

2 Comments

  1. Quelle belle merveille que le phare de Cap-Desrosiers, et la belle nature tout autour

  2. Marc-André Baril dit :

    Je suis la grand-mère de Marc-André Baril 14 ans, il collectionne les épinglettes des villes du Qué. Il en a présentement 425 environ. Pourriez-vous lui maller celle de Cap-des-Rosiers , Riv.-au-renard et celle de votre MRC,s.v.p.
    . Vous lui feriez un grand plaisir. 1364 Jean-Baptiste Bédard – Chambly, Qc.
    J3L 7A6 Merci pour votre générosité

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *