Gaspésie

MRC d’Avignon

MRC d’Avignon

Municipalité régionale de comté d’Avignon

La constitution de la Municipalité Régionale de Comté d’Avignon (code 060) date de 1981. Aujourd’hui la MRC d’Avignon compte une population d’environ treize mille résidants et à chaque année, le nombre d’habitants diminue considérablement, à l’instar de la tendance propre de toute la région de la Gaspésie-les Îles-de-la-Madeleine, bien qu’à Avignon, cette tendance soit la plus faible de toute la région.

Avec ses 3460 kilomètres carrés de superficie, la MRC d’Avignon, bornée au sud par la rivière Ristigouche, frontière naturelle entre le Québec et le Nouveau-Brunswick, et pa la baie des Chaleurs, est l’une des plus vastes MRC du Québec méridional. Carleton est la municipalité la plus populeuse, d’ailleurs elle comprend deux Territoires non organisés.

Ce territoire fait partie du territoire traditionnel des Micmacs, nation amérindienne et a été fréquenté par les Amérindiens depuis toujours, longtemps avant les Blancs, ils pêchaient le saumon à l’embouchure de la rivière Ristigouche et chassaient dans la vallée de la Matapédia. La réserve indienne de Gesgapegiag, située à l’extrémité est de la MRC, près de la municipalité de Maria, constitue actuellement le territoire de cette nation. Jacques Cartier mouilla dans la des Chaleurs en été de 1534. De nombreux Acadiens déportés vinrent s’y établir plus tard, ainsi l’histoire de la région est marquée par cette arrivée importante d’Acadiens, dans les années 1750. Occupant le front pionnier, ceux-ci, au début, pratiqueront surtout la pêche côtiere. Toutefois, avec l’ouverture de nouvelles paroisses, dans l’arrière pays, l’exploitattion forestière deviendra graduellement une activité prépondérante et celle-ci occupe encore une place importante dans l’écononome de la MRC.

Le relief d’Avignon est caractéristique du massif appalachien qui a façonné ces terres. Ses sommets sont arrondis par l’érosion et de vallées étroites et encaissées parsèment ces montagnes. Les sommets les plus hauts sont de plus de 500 mètres d’altitude. Le paysage est fort contrasté ; il est formé d’un avant-pays peu accidenté, le long du littoral, et d’un arrière-pays, le massif gaspésien, relié aux Appalaches. Le littoral de la baie des Chaleurs dessine deux grandes baies : Cacapédia et Tracadigache. Dans le bassin de la rivière Ristigouche, c’est la baie d’Escuminac qui domine.

Avignon est caractérisé aussi par un climat frais et pluvieux et un hiver rigoureux.

Il n’existe pas de lacs d’importance, mais si de nombreuses rivières à saumon traversent les lieux, soit la rivière Nouvelle, la Matapédia, Ristigouche, Patapédia et Kempt. Toutes ces rivières se drainent en direction de la baie des Chaleurs.

L’employeur le plus important à Avignon, comme d’ailleurs partout en Gaspésie, est le secteur tertiaire. Dans la MRC d’Avignon, y travaille 75 % de la population active.

Le secteur primaire est constitué de l’industrie forestière.

Au total, de quelque 6500 travailleurs, environ 800 sont occupés dans l’industrie forestière et dans l’agriculture et d’autres 700 sont employés dans le commerce de détail, tandis que dans le commerce en gros, la transformation, le transport et entreposage, dans l’industrie de l’information et industrie culturelle, finances et assurances, services immobiliers et services de location et de location à bail, services professionnels, scientifiques et techniques et autres sont employés cent ou moins travailleurs dans chacun des domaines.

Le nombre important de la main d’œuvre est consacré aux services d’enseignement et aux services de santé et assistance sociale (plus de 1500 employés au total). Le service d’hébergement et de restauration compte moins de 450 employés.

Note historique

La naissance de la paroisse de Saint-Alexis-de-Matapédia, en Gaspésie, est étroitement reliée à l’arrivée de familles acadiennes provenant de South Rustico (Île-du-Prince-Édouard). Arrivés au début des années 1860, ces premiers colons désignèrent leur bureau de poste, ouvert en 1866, sous l’appellation Avignon ou L’Avignon. Ce nom, importé de France, rappelerait la ville d’origine des ancêtres de quelques-unes de ces familles acadiennes. C’est aussi ce nom que l’on donna en 1981, dans le cadre d’une réforme du découpage régional du Québec, à la Municipalité régionale de comté d’Avignon qui couvre cette partie du terrirtoire.

Près d’un demi-millénaire après que la cour pontificale se fût exilée dans le Palais des Papes à Avignon, des Avignonais s’exilèrent à leur tour au Canada ; ainsi le nom de la MRC dAvignon, dont Carleton-sur-Mer est la ville principale, le rappelle.

Ville chargée d’histoire, Avignon française est la préfecture du département du Vaucluse, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Son nom est une formation hydronymique prégauloise. Occupée par les Gaulois et prise par les Romains, Avignon a subi plusieurs sièges et des saccages durant le haut Moyen Âge. En 1309, le pape Clément V décida d’y établir la papauté, provoquant le mécontentement des Italiens. La présence de sept papes à Avignon, entre 1309 et 1376, favorisa le développeemnt de la ville. Dans les années qui suivirent, des vice-légats pontificaux y siégèrent. Sise sur le Rhône, Avignon est également connue grâce à son vieux pont datant du XIIe siècle, le pont Saint-Bénezet, dit le Pont d’Avignon – Tout le monde y danse en rond – comme dit la chanson. Avec ses 100 000 habitants, la ville constitue aujourd’hui un centre industriel important, axé sur la métallurgie, la production de textiles et la fabrication d’appareils électriques. Entourée de remparts datant des XIIe et XIV siècles, la ville possède un riche patrimoine architectural : le Palais des Papes, construit entre 1334 et 1342, la cathédrale Notre-Dame-des-Doms et plusieurs églises médiévales.

Au Québec, le toponyme Avignon désigne aussi un centre de villégiature, connu sous le nom de Parc-d’Avignon, en Montérégie, un lac situé au Saguenay-Lac-Saint-Jean, un parc public et une vingtaine de rues, avenues ou chemins dans autant de municipalités.

Matapédia

Région de La Matapédia. Photo de GrandQuebec.com.

Aujourd’hui, la MRC comprend onze municipalités et deux Territoires Non Organisés :

Code                       Municipalité

Coordonnées de la MRC d’Avignon :

C. P. 128
Nouvelle
Québec
G0C 2E0

Téléphone : 418 794-2221

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *