Parcs et forêts

Sentiers de Ragueneau

Sentiers de Ragueneau

Escapades dans les sentiers de Ragueneau

Grand explorateur ou simple randonneur, sportif alerte ou visiteur curieux, marchez vers les plus fabuleux panoramas de la région. Parcours de courte et de longue randonnée offrant des niveaux de difficulté variés, les sentiers de La Rivière-aux-Rosiers et de la Fascine situés à Ragueneau sauront plaire à qui veut bien s’y aventurer.

Les marcheurs sont invités à découvrir les sentiers de la Rivières-aux-Rosiers avec ses 25 kilomètres de piste et offrant de magnifiques points de vue.

Le secteur des chutes propose des sentiers destinés à la clientèle familiale où vous découvrirez des belvédères offrant une vue spectaculaire sur les cascades d’eau où la faune et la flore vous enchanteront à coup sûr. Vous pourrez y observer une diversité d’oiseaux et autres mammifères. La piste d’hébertisme  que vous trouverez sur votre chemin saura amuser les petits comme les grands. Pour les amateurs de randonnée un peu plus musclée, les sentiers du mont Papinachois vous  sont tout indiqués. Quelques montées abruptes ainsi que des panoramas inusités combleront votre soif d’aventure. Pour accéder aux sentiers : par la route 138, prenez  le chemin d’Auteuil et rendez-vous aux lignes de transport d’énergie d’Hydro-Québec, vous trouverez facilement le stationnement.

Le sentier de La Fascine situé tout près du quai de Ragueneau offre des points de vue magnifiques à la fois sur la rivière Outardes ainsi que sur le fleuve Saint-Laurent. On y trouve 10 panneaux d’interprétation sur le milieu naturel de l’archipel et sur l’histoire. Le sentier de la Fascine est aussi l’un des lieux privilégiés répertoriés (du Réseau d’observation sur la Route des baleines) pour l’observation des mammifères marins à partir de la terre. Nous y observons le phoque commun. Ce sentier offre également un belvédère qui donne une vue imprenable du Saint-Laurent. Stationnement par le quai de Ragueneau.

Suite à votre randonnée, profitez-en pour vous offrir du temps bien à vous en vous rendant au bout du quai. Aire de détente avec gazebo, vue superbe sur l’Archipel des îles de Ragueneau, en bordure de mer, tout cela vous procurera un bonheur garanti. De plus, les enfants vont aimer s’attarder avec les deux dinosaures grandeur nature qui symbolisent la force et la grandeur de cœur qui caractérisaient les pionniers de la région ainsi que la force des éléments de la nature au début de notre histoire.

Pour les découvrir, il suffit de chausser ses souliers de randonnée et d’emprunter l’un de nos sentiers.

Pourquoi ne pas adopter une belle façon de découvrir la région de la Péninsule Manicouagan tout en gardant la forme.

Historique de la municipalité de Ragueneau

Bornée par la rivière aux Outardes au nord-est, Ragueneau se situe à quelque 25 km au sud-ouest de Baie-Comeau. Le jésuite Paul Ragueneau (1608-1680) a donné son nom à un canton et à une municipalité de la Côte-Nord respectivement proclamé en 1920 et créée en 1951, quoique certaines sources soutiennent que la municipalité a fait l’objet d’une première érection en 1933.

Né à Paris, cet ecclésiastique arrive à Québec en 1636. Après avoir oeuvré, de 1637 à 1645 sous la direction des pères Lalement et Brébeuf en Huronie, il est nommé supérieur de la mission huronne en 1645, poste qu’il détient jusqu’en 1650. Il sera par la suite supérieur des Jésuites de la Nouvelle-France (1650-1653) et membre du Conseil de la Nouvelle-France. De retour en France, en 1662, il assume la tâche de procureur des missions de la Nouvelle-France. L’histoire québécoise a retenu qu’en 1650, le père Ragueneau a ramené à Québec les derniers survivants de la nation huronne à la suite du massacre de celle-ci par les Iroquois. Le territoire recevait ses premier pionnier vers 1920. Venus de Saint-Paul-de-Nord, des Escoumins et de Sainte-Anne-de-Portneuf, les Raguenaeauvienrs d’alors étaient attirés par la culture su dol. Durant longtemps, la municipalité a été partagée en trois secteurs : celui de Rivière-à-la-Truite, au nord-est, celui de Ruisseau-Vert, au centre, et celui de Ragueneau même, au sud-ouest. Ce dernier était anciennement dénommé Rivière-aux-Vases, du nom du cours d’eau devenu depuis Rivière Ragueneau, et Petits-Îles en raison de la présence de trois îles dans la baie aux Outardes, face à Ragueneau.

Un bureau de poste voit le jour, dans le secteur sud-ouest, en 1926, sous l’appellation de Ragueneau et un autre, au centre, sous le nom de Ruisseau-Vert, en 1928. La concentration des activités administratives, commerciales, culturelles et religieuses dans le secteur central de la municipalité a fait qu’avec le temps, le nom même de Ragueneau s’y est graduellement déplacé pour en arriver à supplanter celui de Ruisseau-Vert. Dès 1973, d’ailleurs, on a remplacé le nom du bureau de poste de Ruisseau-Vert par celui de Ragueneau. Les Montagnais, quant à eux, désignent ce lieu Kapitshus, « la mer monte ». La paroisse de Saint-Jean-Eudes fait l’objet d’une érection canonique en 1948.

Le renom de l’endroit est d’abord tributaire du magnifique panorama que l’on peut contempler à partir du débarcadère jouxtant la rivière aux Outardes et également de la pêche à la truite que l’on peut y pratiquer. Cette activié attire de nombreux touristes en terre ragueneauvienne.

dinausaures

Dinosaures de Raguenaeau. Photo : © Martine Salomon.

sentiers de ragueneau

Paysages de Ragueneau. Photo : © Martine Salomon.

sentier de la fascine

Sentier de la Fascine. Photo : © Martine Salomon.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *