Parcs et forêts

Parc Mont Mégantic

Parc Mont Mégantic

Parc du Mont Mégantic

Créé en 1994, le Parc national du Mont Mégantic, situé sur la montagne du même nom (1 105 m), est le troisième sommet dans les Cantons de l‘Est après le mont Gosford (1 193 mètres) et le mont frontière (Boundary Peak) qui fait 1175 mètres.

Ce parc abrite plus de cent vingt espèces d’oiseaux. Le Parc du Mont Mégantic est habité également par l’orignal, le cerf de Virginie, le lynx rouge et par d’autres animaux (plus d’une vingtaine d’espèces de mammifères au total) qui sont ses vrais propriétaires.

Le parc fait partie du réseau des parcs géré par la Société des établissements de plein air du Québec – Sépaq et sa mission est la conservation et la mise en valeur de la nature.

La superficie du parc du Mont Mégantic est de près de 55 kilomètres carrés et le Mont Mégantic est le plus haut sommet accessible en véhicule au Québec. Des montagnes du New Hampshire, du Maine et de Vermont peuvent être vues du sommet du Mont Mégantic.

La formation géologique du Mont Mégantic est très particulière : c’est un massif de granit entouré d’une vallée de gabbro et d’une couronne de syénite.

Le Parc du Mont Mégantic offre plus de 70 kilomètres de sentiers de randonnée pédestre, à ski ou à raquette. Le sentier des Trois Sommets donne accès à trois montagnes de plus de mille mètres.

Une des caractéristiques du parc est l’observatoire astronomique du Mont-Mégantic, lieu de recherches et de pérégrination des mordus de l’astronomie. Cet observatoire, connu sous l’appellation de l’Astrolab, est le plus important centre d’observation de la côte est de l’Amérique du Nord.

Le parc du Mont-Mégantic est le seul parc au Québec qui offre des activités liées à l’astronomie de calibre international grâce à l’Astrolab. C’est un musée et un grand centre d’activités en astronomie construit au pied du mont Mégantic et qui présente une exposition sur l’astronomie et les techniques d’observation. Notre site consacre un article détaillé à l’Astrolab dans la section sur les Musées du Québec.

À part les activités reliées à l’astronomie, le Parc du Mont-Mégantic offre un grand nombre d’activités éducatives pour les enfants et les adultes, comme la description des trésors naturels du parc à partir des informations que les élèves recueillent lors de leur visite du parc.

Le parc national du Mont Mégantic est situé dans le petit village enchanteur de Notre-Dame-des-Bois, à environ 75 km à l’est de Sherbrooke.

La distance entre Montréal, Québec, Sherbrooke et le parc du Mont Mégantic est respectivement de 225, 250 et de 75 kilomètres.

Chaque année, le Festival d’astronomie populaire du Mont Mégantic se déroule vers la première semaine de juillet.

Le parc possède deux sites de camping, Grande-Ourse et Andromède, pour accueillir les visiteurs, mais ces campings sont accessibles à pied seulement, la Grande-Ourse étant située à 3 km de marche de l’entrée du parc et l’Andromède à 6 km.

Lors de la visite au parc du Mont Mégantic, l’on apprend aussi l’histoire du Mont Saint-Joseph et de sa chapelle.

Coordonnées du Parc national du Mont-Mégantic :

189, route du Parc
Notre-Dame-des-Bois, Québec
Canada, J0B 2E0

Téléphone : 819 888 2941

Site Web du Parc national du Mont-Mégantic : sepaq.com.

Historique de la municipalité de Notre-Dame-des-Bois

Ce qui caractérise cette municipalité de l’Estrie, ce sont les magnifiques panoramas qu’offrent ses composantes géographiques. Érigée à flanc de coteau, elle a été implantée au coeur de la région la plus montagneuse du territoire qui donne sur le versant le plus abrupt du massif du mont Mégantic.

L’altitude à laquelle elle s’élève, 555 mètres, en fait l’une des localités les plus élevées du Québec. Vaste étendue peu peuplée, Notre-Dame-des-Bois prend place dans la MRC du Granit, au sud-ouest de Lac-Mégantic, à la frontière du Québec et du Maine en sa partie sud.

D’importants espaces territoriaux estriens sont regroupés, en 1855, sous la dénomination de municipalité des cantons unis de Newport-Ditton-Chesham-Clinton-et-Auckland, dont la municipalité du canton de Chesham sera détachée en 1877, pour devenir Notre-Dame-des-Bois en 1858. Ainsi, du nom d’une ville du comté de Buckingham en Angleterre, on passait à un hagionyme dans la plus pure tradition québécoise.

Cependant, les vastes forêts du canton de Chesham, en faisant l’un des plus boisés de la région, ne demeurent pas étrangères à la dénomination présente. Les Bois-Damiens doivent leur nom à une statue de la Vierge installée face à l’église catholique en 1876 et représentant l’Immaculée Conception, patronne de Chesham.

Dès 1877, la paroisse prend le nom de Notre-Dame-des-Bois, par suite de la modification en ce sens du nom de la statue et suivant le désir de monseigneur Racine.

L’appellation mariale proviendrait peut-être de Chapelle-des-Bois en France (Franche-Comté), endroit solitaire, lieu de refuge des prêtres pour fuir la Révolution en 1793. Un nommé Jacquin ayant sculpté une statue de la Vierge pour tromper l’ennui, ses confrères la baptisèrent tout naturellement Notre-Dame-des-Bois et le lieu devient un centre de pèlerinage fréquenté dès 1880.

Enfin, l’endroit devait porter anciennement le nom de Vaillanbourg, en hommage à Pierre-U. Vaillant qui construisit là la première scierie vers 1875, mais toute une bataille ayant été livrée là-dessus, on trancha la question en retenant Vaillanbourg pour le bureau de poste et Notre-Dame-des-Bois pour la paroisse.

parc mont megantic

Mont-Mégantic, photo © Tous droits réservés: Carol Proulx.

Lire aussi :

2 Comments

  1. correcteur

    2011/11/15 at 5:30

    Mégantic n’est pas le 2e sommet le plus haut des Cantons-de-l’Est. Le 2e plus haut est le mont frontière (Boundary Peak) qui fait 1175 m.

    De plus, Gosford fait 1193m et non 1185m

  2. admin

    2011/11/17 at 7:59

    Un gros merci, M. le Correcteur, on a apporté les corrections.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *