Parcs et forêts

Parc de l’île Perry

Parc de l’île Perry

Parc de l’Île Perry

Lieu historique de villégiature de Bordeaux sur le parcours Gouin

Une île qui a du vécu

À la fin du XVIIIe siècle, la population grandissante pousse les Sulpiciens à exploiter les terres en bordure de la tumultueuse rivière des Prairies. En 1798, on observe la construction du moulin du Gros-Sault et de son canal d’alimentation, en amont des rapides. Pendant près de 100 ans, le nouveau moulin permet aux villageois de moudre leurs grains avec entrain.

Le moulin du Gros-Sault, plus d’un propriétaire

Ignorant les pratiques du métier de meunier, les Sulpiciens ne fournissent pas toujours le nécessaire pour arriver à entretenir le moulin, et ce jusqu’à l’arrivée de Pascal Persillier Lachapelle en 1827. Deuxième locataire du moulin et entrepreneur averti, Lachapelle, qui possédait déjà un énorme pouvoir sur la rivière des Prairies, offre des prix si bas que ses compétiteurs jugent qu’il s’agit d’une concurrence déloyale.

Vendu en 1837 à Charles Perry, le moulin du Gros-Sault resta dans la famille pendant près de 39 ans. En 1876, Charles Perry n’arrive plus à garder le moulin, ce dernier est mis aux enchères. Le moulin

connut plusieurs propriétaires avant de finir entre les mains de la Montréal Water and Power Company. En 1892, le moulin est démoli et son canal d’alimentation est agrandi de 30 mètres de large. Aujourd’hui, à cet endroit, il est possible d’observer un pont pour les cyclistes reliant Montréal et Laval, ainsi que le chemin de fer reliant Montréal à Saint-Jérôme.

Le parc de l’île Perry est fermé de 00.00 à 6.00 heures.

Il est défendu à toute personne visitant ou fréquentant les parcs d’y pêcher dans les étangs ou de s’y baigner, d’y faire baigner des animaux et d’y jeter quoi que ce soit. D’y conduire des jeux de hasard ou d’y participer. D’y conduire des animaux, particulièrement des chiens, sans les tenir en laisse. D’y vendre ou d’y offrir en vent quoi que ce soit, si ce n’est dans le cas des restaurants autorisés.

Il est défendu de consommer des boissons alcooliques en tout endroit ou domaine public sauf à l’occasion d’un repas en plein air dans la partie d’un parc où la ville installe des tables de pique-nique.

Le gardien d’un chien doit enlever immédiatement les matières fécales produites par le chien et en disposer d’une manière hygiénique.

Rubrique animale

Le Canard branchu affiche parfois ses couleurs sur l’île Perry. Avec sa huppe et sa tête vert iridescent et bleu intense, le mâle est facilement identifiable lors d’une pause sur les berges. Cette espèce entreprend un long voyage, se rendant parfois jusqu’au Texas lorsque l’hiver se pointe le bout du nez. En plus de son plumage coloré, le Canard branchu est une des rares espèces de sauvagine qui utilisent les cavités des troncs d’arbres pour faire son nid.

Parfois, dans les parcs urbains, notamment au parc des Bateliers et parc de l’île Perry, vous pouvez apercevoir des nichoirs artificiels mis à sa disposition.

Sentier asphalté du parc de l'île Perry. Photographie de Megan Jorgensen.
Sentier asphalté du parc de l’île Perry. Photographie de Megan Jorgensen.
Sentiers du parc de l’île Perry. Photographie de Megan Jorgensen.
Un grand nombre d'oiseaux, dont des bernaches et des oies font halte dans le parc de l'île Perry. Photographie de Megan Jorgensen.
Un grand nombre d’oiseaux, dont des bernaches et des oies font halte dans le parc de l’île Perry. Photographie de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *