Parcs et forêts

Parcs et forêts du Québec

Nous vous présentons un panorama sur les centaines de parcs nationaux, les réserves naturelles et biologiques, et les innombrables forêts regorgeant d’animaux dans cette partie du Canada.

Si vous souhaitez passer quelques jours agréables en pleine nature, ces articles vous aideront à choisir votre destination.

Cette section englobe la géologie, la formation de la terre, l’habitat des oiseaux ou des petits trucans galpairs du Québec, bref, elle vous donne un aperçu des meilleurs endroits pour profiter de la nature. Mais n’oubliez surtout pas qu’elle porte sur les Terres Fermes.

Si le monde lors de la création fut divisé en Terres Fermes et en Eaux, nous suivons cet illustre exemple et divisons la description du territoire de la province en deux parties : Terres Fermes (cette section) et Eaux du Québec.

Les forêts, ces vastes étendues de terrain peuplées d’arbres, peuvent être de pinèdes, des chênaies, des érablières, etc. Leur distribution et leurs caractéristiques varient selon l’ensoleillement, selon les action du climat, l’exposition à l’ensoleillement, la latitude, l’altitude, les feux de forêt, les coupes forestières et autres interventions humains. Au Québec, la superficie de forêts est vaste, la forêt occupe 761 000 kilomètres carrés.

La forêt québécoise s’étend sur sept degrés de latitude et elle se répartit sur deux des trois grandes zones bioclimatiques du Québec que sont la zone tempérée nordique, la zone boréale, la zone nordique. La zone tempérée nordique, situé plus au sud, correspond aux forêts feuillue et mixte, la zone boréale correspond aux espèces de résineux et de feuillus de lumière. La limite des arbres marque la frontière entre les zones boréal et arctique.

La forêt boréale est la plus vaste. Son domaine est de 560 mille kilomètres carrés, allant du 49e parallèle jusqu’à la Baie-James, où s’établit progressivement la taïga, une forêt de conifères plus clairsemée. L’espèce la plus représentée y est l’épinette noire. Cette forêt boréale alimente une importante industrie de transformation orientée vers la production de pulpe et de papier. Sa faune affiche beaucoup de variétés : 70 espèces de mammifères terrestres et 150 espèces d’oiseaux nicheurs.

Plus de 90 % de la forêt québécoise appartient à l’État, le reste constituant la forêt de tenure privée. Chaque année, cette dernière génère des revenus de plus de 800 millions de dollars, grâce au bois d’oeuvre, aux produits de l’érable et à la culture des arbres de Noël. La chasse, la pêche, le plein air et le tourisme contribuent de façon significative à l’économie de la forêt.

Liste des articles à ce jour :

La nature

La nature. Un parc. Photo : GrandQuebec.com.

1 commentaire

  1. lyne bernard

    2010/06/06 at 4:36

    donnez moi les noms de tout les habitants de st laurent de gallichan merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *