Femmes du Quebec

Concours : Femmes les mieux habillées

Concours : Femmes les mieux habillées

Les dix femmes les mieux habillées du Canada sont des femmes mariées

Toronto, 22 janvier 1950. – C’est peut-être plus qu’une coïncidence, c’est tout de même rassurant et agréable à apprendre, les dix Canadiennes les plus élégantes et les mieux habillées sont des femmes mariées.

Quatre d’entre elles sont, à la fois, des femmes de carrière et des femmes d’intérieur ; deux s’occupent d’oeuvres et les autres sont tout simplement des maîtresses de maison.

Ce concours lancé par la troisième année consécutive par la revue « New Liberty Magazine » est jugé par un groupe de spécialistes de la mode.

Les dix gagnantes

Les femmes les mieux habillées, donc, de Saint-Jean, Terre-Neuve, à Vancourver, sont : Mme Yves Bourassa, de Montréal ; Nicole Germain, de Montréal; Mme Murray Vaughan, également de Montréal ; Mme Kate Aliken, de Toronto et Montréal ; Mme Kenneth Davidson et Mme Robert Mather, de Vancouer ; Madame Chelsey Crosbie, de Saint-Jean ; Mme Robert Waterman, d’Halifax ; Mme Alan Skaith, Mme Leighton Elliott et Mme John McKee, de Toronto.

Les années dernières, les juges devaient choisir les gagnantes dans différentes classes ou professions mentionnées. Cette année la Canadienne, quoiqu’elle fasse et d’où qu’elle vienne était éligible.

Les dix gagnantes ont été choisies parmi 46 concurrentes. Les juges étaient : Olivia Fraser, dessinatrice d’Ottawa ; Abbie Lane, commentatrice de radio et de revues de mondes à Halifax ; Diminico Vassallo, dessinateur en chef de la mode pour la maison Robert Simpson de Toronto ; Dora Matthews, directtrice de modes et gérante du bureau de la mode de la maison T. Eaton, à Toronto ; Cecelia Smith, rédactrice du Vancouver Sun, à Vancouver, et Lawrence Sperber, dessinateur de Montréal.

Carrière et foyer

Les quatre gagnantes qui réussissent à mener le front carrière en foyer et qui ont été choisies sont : Mme Yves Bourassa, artiste de la radio et du cinéma, étoile de la radio et du cinéma canadien en même temps que femme d’intérieur ; Mme Davidson, rédactrice de modes au journal « Vancouver Province » ; Mme Henry (Kate) Aitken, voyageuse, journaliste et directrice du programme féminin à l’exposition nationale de Toronto.

Les deux gagnantes qui se consacrent aux œuvres sont Mmes Crosbie et Vaughan. Mme Robert Waterman est l’épouse de l’évêque coadjuteur de la Nouvelle-Écosse. Mme Saith, autrefois journaliste, a choisi pour principale distraction d’amuser les enfants dans les hôpitaux. Mme Elliott est présidente du conseil du bien-être, à Toronto et présidente nationale du Y.W.C.A. Mme McKee, femme d’intérieur a pour « hobby » le jardinage.

(Ce concours pour choisir les femmes canadiennes les mieux habillées a eu lieu en janvier 1952).

Phoebus de Châteaupres aussi fit une fin tragique, il se maria. (Victor Hugo, Notre-Dame-de-Paris). Photographie du défilé des Barbie : Megan Jorgensen.
Phoebus de Châteaupres aussi fit une fin tragique, il se maria. (Victor Hugo, Notre-Dame-de-Paris). Photographie du défilé des Barbie : Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *