Bestiaire du Québec

Le soin des oiseaux

Le soin des oiseaux

Comment soigner les oiseaux, ces petits trésors…

Ces petites bêtes à plumes ont besoin de plusieurs petites attentions particulières afin de vivre longtemps el en bonne santé. 80% des maladies rencontrées chez ces derniers sont dues au départ à une alimentation insuffisante. Cet état rend l’oiseau en déficience vitaminique et minérale et il devient ainsi très sensible à plusieurs maladies.

En plus de toutes les sortes de graines disponibles sur le marché, il est très important de donner à ses oiseaux des fruits et des légumes en quantité modérée et à la temperautre de la pièce. Ces derniers fourniront un apport accru en vitamines.

Par exemple, des carottes râpées, bien lavées, seront un régal pour vos pinsons et canaris. Pour les passerines, on doit fournir ces fruits et légumes de préférence râpes, vu leurs petits becs mous.

Pour les perruches et perroquets, ils aiment bien croquer dans un morceau solide.

Il est aussi très important de fournir une bonne qualité de protéines. Ces protéines se retrouvent dans les oeufs, la viande et le fromage doux. Ainsi, un oeuf à la coque dont on aura pris soin de laisser la coquille, sera un régal pour vos serins, canaris, colombes et tous les perroquets. Si ces derniers ont besoin de calcium, ils picoreront la coquille.

El que dire de la viande? De la poitrine de poulet cuite sera un delice et fournira un supplement de protéines. Même le fromage blanc doux sera bien aime.

L’os de seiche el les écailles d’huitres sont essentiels pour nos oiseaux afin de fournir un supplément de calcium et de minéraux.

Et que dire du gravier? Les oiseaux qui décortiquent leurs graines comme les serins, pinsons et tous les perroquets, n’ont qu’un besoin très limité en gravier. Alors une pincée dans les graines, une fois par semaine, sera suffisante.

Cela évitera que votre oiseau n’en mange en trop grande quantité s’il devient malade. Ce réflexe est très fréquent et provoquera une impactation du jabot en plus de la maladie déjà existante. Le gravier est plus important pour les tourterelles et les colombes, puisqu’elles ne décortiquent pas leurs graines.

Le placement de la cage de ses oiseaux? Surtout pas prés d’une fenêtre, puisque celle-ci dégage trop de froid en saison froide. Une dislance d’au moins 5 pieds de la fenêtre serait idéale pour permettre à votre oiseau de voir le soleil sans ressentir d’air froid. Tout courant d’air est à proscrire pour ces petites bétes a plumes si fragiles.

Notre oiseau doit-il dormir couvert ou à découvert? Il doit dormir couvert avec un morceau de tissu foncé et à l’endroit le plus calme de la maison. Ceci permettra a ce dernier d’avoir un sommeil protond et régénérateur. N’oubliez pas que le bruit et la lumière stimulent l’oiseau et l’empêchent de bien dormir, même s’il fait semblant.

Un mot aussi sur les barreaux de la cage. Il est très important de fournir des barreaux de diamètre varié pour tout oiseau qui restera toujours dans sa cage, la raison est très logique: si les pattes louchent toujours à des barreaux de même dimension, la pression se fera toujours au même endroit et avec le temps, il se formera un point sous la patte où la circulation s’appauvrira, causant ainsi des points rouges et même des ulcères.

Pour éviter ce problème si fréquent, coupez une branche d’arbre dont l’écorce sera enlevée et faites-la secher au four pour 30 minutes à 200° F. Les insectes mourront et le bois sera sans danger pour votre oiseau.

De plus, si vous regardez le dessous des pattes de votre oiseau et qu’il y a un point rouge, entourez un barreau de la cage d’un tissu ou de papier essui-tout, cela servira de coussinet et l’oiseau l’adoptera très vite polir reposer ses petites pattes fragiles.

Pour les mêmes raisons, il ne faut pas entourer plus que la moitié de la longueur d’un barreau de papier sablier; puisqu’en plus de raccourcir les griffes, il râpera carrément les pattes.

En plus de ces conseils très importants, une bouteille de vitamines et une autre de minéraux seront obligatoires. Donnez tel que prescrit par le manufacturier ces produits de préférence sur du pain brun ou dans l’eau. N’ajoutez jamais ces deux supplements en même temps dans l’eau de boisson puisque l’absorption on sera très réduite par la formation de complexes non-solubles.

Alors suivez c es conseils et cela vous permettra de prolonger la longévité de vos oiseaux si beaux.

Un cormoran en attente d'un poisson. Photo de GrandQuebec.com.
Un cormoran en attente d’un poisson. Photo de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *