Bestiaire du Québec

Dauphins

Dauphins

Les dauphins au Québec

Les dauphins sont entrés dans la mythologie et dans les légendes 1500 ans avant J.-C., c’est-à-dire quand les artistes grecs et romains ont commencé à utiliser l’image de ces animaux sur les monnaies, les mosaïques et les sculptures.

De nombreux récits décrivent le rapport particulier que les lie aux hommes. Au cours des siècles. Certains chercheurs en sont arrivés à la conclusion que les dauphins sont aussi intelligents que les hommes.

Ordre : Cetacea (baleines, dauphins et marsouins). Sous ordre : odontoceti – cétacés avec dents famille dauphins et petits odontocètes (dauphins de fleuve, dauphines du fleuve Amazone, Dauphins du fleuve chinois, dauphins de Rio de la Plata, Marsouins).

L’alimentation

La forme de la tête du dauphin, ainsi que la forme et le nombre de ses dents, indiquent le type d’aliments dont il se nourrit. Les dauphins à tête large ont très peu de dents et vivent surtout de calmars. Les dauphins à tête étroite et possédant beaucoup de dents mangent surtout des poissons. Les dauphins et les marsouins dont la tête et les dents présentent des caractéristiques différentes ont une alimentation plus variée.

Squelette d'un dauphin : Crâne - mâchoires - évent - positions de l'oeil - col - queue. Image libre des droits.
Squelette d’un dauphin : Crâne – mâchoires – évent – positions de l’oeil – col – queue. Image libre des droits.

Les dauphins ont des nageoires dorsales de formes différentes : en forme de croissant (en croc ou courbe), triangulaires ou arrondies.

Comment se produit l’écholocalisation

Le dauphin émet une série de bruits semblables à des claquements de langue, des « clics » à haute et basse fréquence. Les « clics » à basse fréquence permettent aux baleines et aux dauphins de repérer et d’identifier des objets invisibles. À très courte distance, ils émettent des « clics » à une fréquence supérieure et touchent l’objet avec la mâchoire inférieure. Les vibrations se transmettent dans l’eau et rebondissent contre les objets solide ; l’écho revient vers l’animal.

Cerveau d’un dauphin : Le cerveau d’un grand dauphin pèse presque autant que celui d’un homme.

Les organes reproducteurs du mâle ont les testicules, le pénis et la fissure génitale. Les organes reproducteurs de la femelle comprennent la trompe utérine, l’ovaire, le corps de l’utérus et son col, le vagin.

Vue des dauphins : Dans l’eau l’oeil humain devient presbyte, et tout semble trouble. À l’inverse, le dauphin voit très clair, car ses solides muscles oculaires modifient la forme du cristallin de manière à recevoir correctement les rayons de la lumière. Ainsi, un oeil de dauphin cherche à voir clair dans l’eau.

La forme et la taille des dents des dauphins et des marsouins varient selon la taille de la mâchoire et le type d’aliments dont ils se nourrissent.

Turisipe : alimentation – poissons, calmars.

Marsouin commun : petits poissons.

Mesaplodonte de Stejneger – calmars, saumons.

Berardio boreal : calmars, petits poissons.

Dauphins au Québec

Au total, huit odontocètes peuvent être observés dans les eaux du Québec. Les plus courants sont, à l’est, le dauphin à flancs blancs (Lagenorhynchus acutus) qui apparaît souvent en troupeaux de quelques centaines d’individus, le dauphin à nez blanc (Lagenorhynchus albirostris), le marsouin commun (Phocoena phocoena, le plus petit de tous les cétacés), le globicéphale (Globicephala melaena, observé surtout près des Îles-de-la-Madeleine) et le béluga (Delphinapterus leucas).

Le béluga qui appartient à la famille, est une espèce arctique dont une population vit relativement isolée dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Cet animal a été exploité dès le début de la colonie française en Amérique et jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. On le chassait pour sa peau, son gras (donnant une huile fine utilisée en optique) et sa chair (pour l’alimentation des porcs) ; cette activité a été intégrée à la culture et au folklore locaux. On nommait l’adulte « marsouin » et les jeunes, « blanchon » (trois ou quatre ans) ou « bleuvet » (deux ans).

Le dauphin commun (Delphinus delphis). Photo libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *