Bestiaire du Québec

Couleuvre rayée au Québec

Couleuvre rayée au Québec

Couleuvre rayée – un habitant discret des boisés du Québec

Très répandue et commune au Québec, la Couleuvre rayée (Thamnophis sirtalis, connue également comme serpent-arretière) est un petit reptile sympathique qui est toujours en quête de soleil. Ce serpent de la famille des Natricidae se rencontre fréquemment au Québec, sauf dans les régions très froides (si la couleuvre rayée se trouve dans une région aux températures basses, elle peut hiberner).

Ce serpent est d’un brun sombre avec trois raies jaunes ou rouges, l’une s’aperçoit sur le dos et les autres deux sur les côtés. Elle possède des écailles carénées et elle possède généralement une rayure dorsale. Des motifs en damiers peuvent être plus ou moins apparents sur son corps entre les rayures.. La longueur moyenne ce ce serpent est de 50 cm, mais il peut atteindre jusqu’à 125 cm. Les plus gros atteignent un mètre et demi, mais ces cas sont très rares. Son poids varie entre 140 et 180 g. La femelle est plus gros que le mâle.

En fait, la coloration des rayures, de la tête, du corps, du ventre sont extrêmement variables et peuvent présenter des couleurs jaune, brunâtre, verdâtre, orangé, rouge, bleuté et d’autres.

Quant à l’habitat de la couleuvre rayée,  on la retrouve autant en milieu ouvert, comme les champs et les friches, qu’en forêt. Elle affectionne une grande variété de milieux terrestres et humides.

La nourriture se compose de petits poissons d’eau douce, de vers de terre, de souriceaux.

Au printemps, la couleuvre rayée femelle est le centre d’attention pour ses congénères de sexe masculin, car c’est durant cette période de l’année qu’a lieu l’accouplement de cette espèce. Il n’est pas rare de pouvoir observer un rassemblement de couleuvres constitué d’une vingtaine de mâles tentant de féconder la même femelle.

La couleuvre rayée est ovipare, ce qui signifie que les œufs éclosent à l’intérieur du corps de la femelle. Ainsi, cette dernière donne naissance à de jeunes couleuvres bien développées et autonomes.

Il ne faut pas en être effrayé, car tout comme les autres serpents du Québec, la couleuvre rayée n’est pas venimeuse. Ouvrez les yeux lorsque vous marchez dans les sentiers, car la couleuvre rayée affectionne les rayons du soleil qui réchauffent le sol.

Ce serpent est répandu également un peu partout au Canada et aux États-Unis.

Ce serpent est l’unique prédateur des tritons rugueux, parce que la couleuvre rayée est le seul animal à pouvoir consommer le triton rugueux sans subir les effets des terribles toxines de la peau du triton, largement mortelles pour toute autre espèce, y compris l’homme.

Notons en conclusion que la couleuvre rayée a ses propres prédateurs. Les rapaces et les mammifères carnivores (renard roux notamment) sont les principaux prédateurs de la Couleuvre. Le Chat domestique est aussi un prédateur bien connu des serpents, particulièrement des juvéniles. Curieusement, les poules peuvent tuer les serpents dont les couleuvres rayées, tandis que les couleuvres peuvent manger les oeufs des oiseaux, mais il faut prendre le risque, parce que si la poule s’en aperçoit, elle attaquera la couleuvre et la tuera.

Voir aussi :

Soulignons encore que la couleuvre rayée n’est pas venimeuse (aucun serpent du Québec n’en est). Alors ce petit animal aime la vie tout comme tous les autres êtres vivants. Respectons-le! Photo libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *