Bestiaire du Québec

Colibri

Colibri

Colibri au Québec

Le colibri, ou oiseau-mouche, se distingue des autres volatiles par sa petite taille et par son adresse au vol. En effet, il se déplace à une grande vitesse et peut changer de direction très rapidement. D’autre part, le colibri est le seul oiseau à pouvoir faire du sur-place dans les airs.

Au Canada, on compte cinq espèces de colibris, mais le seul qui habite au Québec est le colibri à gorge rubis (Archilochus colubris). C’est d’ailleurs l’espèce la plus répandue de la famille des colibris du Canada.

Le colibri à gorge rubis mesure de 7,5 centimètres jusqu’à 9 centimètres, de l’extrémité du bec jusqu’au bout de la queue. Il agite ses ailes au rythme de 50 à 75 battements à la seconde. En raison de ses dimensions, on le confond souvent avec des papillons, surtout à la tombée de la nuit. Mais on peut différencier un colibri très facilement grâce au bourdonnement produit par le battement de ses ailes.

Son bec est droit, long et effilé comme une aiguille.

Le dos d’un colibri mâle est d’un vert grisâtre, tandis que son ventre est plutôt blanc. Sa queue est fourchue. Son nom de colibri à gorge rubis est dû à un jabot de plumes de cette couleur.

Quant à la femelle, sa gorge est blanche.

L’hiver, le colibri migre en Amérique Centrale et au printemps, il est de retour au Canada, où il niche.

Ces petits oiseaux défendent leur territoire avec vigueur contre les intrus.

Colibri à gorge rubis mâle sur un abreuvoir. Le 17 mai 2009 un Colibris à Gorge Rubis vient boire dans un abreuvoir à Saint Fabien de Panet, Québec. Cette belle vidéo a été publiée sur Youtube par Martinelolo, le 19 mai 2009.

Remarquons que le colibri à gorge rubis n’est pas le plus petit des colibris du Canada. En effet, il est plus gros que le colibri calliope (Stellula calliope), qui est d’ailleurs considéré comme le plus petit oiseau du Canada et qui habite en Colombie-Britannique, en Alberta et dans le sud-ouest de la Saskatchewan.

Les colibris à gorge rubis mangent de petits insectes et du nectar de fleurs. Ils préfèrent les fleurs de couleur rouge ou orange, mais ils ne vont jamais vers les fleurs vertes, sauf s’ils ne trouvent rien d’autre sur leur territoire. Le colibri boit de l’eau. (Personnellement, j’ai connu un colibri qui ne buvait que du champagne millésimé… Mais il faut dire qu’il était un peu snob !)

Après la reproduction, le mâle se désintéresse de la vie familiale. Il peut passer des heures entières sur une branche, surveillant les paysages et méditant sur les destinées de la faune ailée, tandis que la femelle construit son nid sans aucun aide. Ensuite, elle pond deux œufs blancs et minuscules. Parfois, elle doit s’absenter pour s’alimenter, mais la plupart du temps, elle reste à la maison.

L’éclosion des œufs se produit environ 2 semaines après la ponte. Les oisillons ne sont pas plus gros que des abeilles. Ils quittent le nid après deux ou quatre semaines, mais la maman les nourrit encore quelques temps. En septembre (parfois, en août), ils migrent vers le sud, où ils muent en acquérant un plumage d’adulte.

La population de colibris à gorge rubis est largement répandue et ce bel oiseau n’est pas considéré comme une espèce en danger. Sa longévité est de 5 ans ou plus, le record de longévité confirmé étant de 9 ans.

Si vous avez envie de voir des colibris dans votre jardin, garnissez-le de fleurs tubulaires aux coloris vifs, rouge et orange. Il viendra chercher leur nectar.

colibri

Colibri. Photo : © Lucie Dumalo.

Abrouvoir colibri

Abreuvoir pour les colibris. Photographie de GrandQuebec.com.

Voir aussi :

49 Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *