Étudier au Québec

Éviter le plagiat

Éviter le plagiat

Pour quoi et comment éviter le plagiat ?

Au cours des études, les étudiants ont souvent à produire de nombreux travaux de recherche. D’habitude, dans ces travaux, on doit insérer des citations, idées, extraits de textes, images, tableaux, etc. provenant d’autres sources. On peut le faire sans aucune crainte à condition de mentionner la provenance, ainsi que l’auteur de chaque citation utilisée. Par contre, s’approprier des textes ou d’autres données, sans en mentionner la source est un plagiat qui constitue un acte illégal et qui peut causer de grands ennuis au plagiaire. Cet acte est passable de sanctions dures allant jusqu’à la suspension ou à l’expulsion de l’élève coupable de plagiat. Parfois le plagiat est sanctionné même au pénal !

En effet, pour être considéré un travail unique et authentique, un texte bien rédigé ne doit pas contenir des extraits qui seraient catalogués comme des cas de plagiat, c’est-à-dire, des cas des vols des résultats des travaux d’autres auteurs.

Parmi un grand nombre des plagiats, on peut citer les copies textuelles d’un ou de plusieurs passages d’une revue, d’une page Web, d’un livre, etc. sans mettre ces passages entre guillemets et sans en mentionner la source. Les cas des vols d’images, des tableaux, des graphiques sont également fréquents, tout comme l’appropriation des travaux de recherche d’une autre personne qui est par la suite présenté comme le sien. Notez aussi qu’acheter un travail sur le Web est une faute grave qui mène toujours ou presque au plagiat direct et facilement détectable.

On comprend bien l’importance que les établissements d’enseignement assigent à la lutte contre le plagiat. En effet, cette faute grave va à l’encontre de la qualité de la formation des élèves, sans parler de la déontologie et de l’étique professionnelle.

Soulignons que personne n’interdit aux élevés de s’inspirer des pensées des autres et d’intégrer leurs écrits dans les travaux pratiques, mais il en existe une grande différence entre l’inspiration et le vol des idées, de la propriété intellectuelle et l’infrigement des droits d’auteur.

Malheureusement, il y en a encore des personnes qui trichent dans la préparation de leurs travaux et reproduisent des passages d’autres auteurs sans leur en donner le crédit. De nos jours ces tricheurs sont découverts assez facilement et de rien sert à plaider l’ignorance, parce qu’aujourd’hui, tous les établissements d’enseignement consacrent des efforts importants à la prévention du plagiat de la part de leurs élèves (et des professeurs, le cas échéant !).

Admettons que le plagiat peut être involontaire, où l’élève insère des extraits d’autres textes simplement par omission, oubli ou négligence. En tout cas, il est très difficile nier ou refuter les accusations de plagiat, et répétons une fois de plus que le fait de copier-coller peut entraîner de lourdes conséquences pour le coupable.

Notons que la meilleur façon d’éviter le plagiat est celle de faire passer le texte sur un outil de détection de plagiat (plagiat detecteur) qui ferait un analyse de l’ensemble du texte, le comparerait aux d’autes textes accessibles sur Internet et saurait relever les passages idenfiques ou similaires dans des documents différents et déterminer un pourcentage sur l’authenticité du texte. Un bon détecteur de plagiat remarquera le pourcentage d’informations uniques contenues dans le texte à analyser, ainsi qu’une liste de sources que cet outil a considéré susceptibles d’avoir été copiées en partie ou en entier.

Aujourd’hui, il existe de nombreux outils d’autoniagnostc qui permettent à l’étudiant évaluer la qualité de son texte et donc d’éviter le plagiat involontaire, ainsi que d’améliorerer son propre style et son approche à la rédation des textes.

Plagiat

« Le désespoir conduit au plagiat bien plus souvent que l’infamie ».(Ruth Rendell, écrivaine britannique née en 1930 et décédée en 2015). Photographie : Grandquebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *