Étudier au Québec

École publique ou privée

École publique ou privée

On choisit l’école publique ou privée pour son enfant ?

Votre jeune terminera cette année son cycle du primaire et vous cherchez déjà à prendre la bonne décision pour quand ce dernier entrera au secondaire. Vous vous demandez probablement s’il serait mieux de l’inscrire dans une école privée ou dans une école publique pour les cinq prochaines années. C’est une question tout à fait légitime qu’il est important de se poser. Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques indices pour vous guider vers le bon choix.

La qualité de l’enseignement

Un bon enseignant peut autant se retrouver dans une école privée que dans une école publique ; il est donc faux de croire que les meilleurs professeurs se trouvent dans les écoles privées.

Il faut par contre noter que ces institutions sélectionnent leurs élèves et ont moins besoin de faire de la discipline puisque les écarts de comportement sont beaucoup moins tolérés. Ainsi, l’enseignant a beaucoup plus de temps pour enseigner que dans certaines écoles publiques où la discipline peut souvent prédominer.

Les frais de scolarité

Évidemment, choisir l’école privée implique beaucoup plus de dépenses que d’inscrire votre enfant dans une école publique, même si celle-ci offre de plus en plus de spécialisations : sport, théâtre et musique. On parle, au privé, de frais d’un minimum de 3000 $ par année. Cela prend donc un certain budget pour une famille ayant plus d’un enfant, par exemple. Assurez-vous donc, avant de faire ce choix, d’avoir les reins suffisamment solides pour maintenir le rythme de ce processus durant les cinq prochaines années. Retirer votre enfant de son environnement parce que vous n’avez pas les sous serait une très mauvaise idée.

Les services pour votre enfant ayant des besoins particuliers

Ici, c’est l’école publique qui gagne généralement haut la main. En effet, de nombreuses ressources sont à la disposition des élèves pour aider ceux souffrant de TDAH, de troubles du comportement, etc. Comme l’école publique accepte tous les élèves, peu importe leur état, on y trouve plus d’intervenants.

Par contre, plusieurs écoles privées offrent aussi un accompagnement pour aider le jeune à réussir. L’important est donc de s’informer, avant toute chose, pour connaître la philosophie des écoles.

Évidemment, il faut aussi regarder la qualité de l’environnement : si votre enfant sera stimulé par l’esprit de l’école et le genre d’encadrement dont il a besoin de manière générale. C’est en prenant le temps d’à la fois bien comprendre votre jeune et les options disponibles que vous ferez le meilleur choix.

Collège Laval

Collège Laval. Source de la photographie de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *