Emplois: un peu partout

Retraite à Potton ?

Retraite à Potton ?

Prendre sa retraite à Potton

Le canton de Potton, une municipalité aux paysages verdoyants, est bordée par le lac Memphrémagog abritant le monstre Memphré. L’activité principale des habitants de Potton est l’agriculture et l’élevage, l’industrie laitière étant particulièrement développée.

Les nouveaux résidents de Potton peuvent être attirés par une ambiance de vie décontractée ainsi que par la nature. En effet, lorsqu’on est à la retraite, le calme, le paysage, la proximité des lacs et des montagnes ainsi que la qualité de l’environnement comblent certainement les attentes.

Cependant, il est préférable d’être financièrement aisé pour s’établir dans cette localité parce que les emplois à Potton se concentrent exclusivement dans le secteur premier. Mais Potton ne fonctionne pas différemment des autres municipalités de la MRC de Memphrémagog, on peut donc rechercher un emploi dans d’autres secteurs dans les alentours.

Mont Sugar Loaf

D’une altitude de 655 mètres, le mont Sugar Loaf se dresse non loin de la rive occidentale du lac Memphrémagog et fait partie du territoire de la municipalité du canton de Potton, à une vingtaine de kilomètres au sud de Magog, en Estrie. Cet élément de relief est un sommet qui compose la partie sud du mont Éléphant, lequel comprend également le mont Hog’s Back. Le nom de cette entité orographique est en usage depuis plus d’un siècle. En effet, sur une carte du canton de Potton de 1881 figure le toponyme Sugar Loaf Pond qui désigne un hameau situé sur la rive ouest de l’étang du même nom, cette dénomination aurait été empruntée au mont. Le mont Sugar Loaf fait allusion au sommet du mont, masse granitique aux formes arrondies qui ressemble à un pain de sucre.

Mont Owl’s Head

À 6 km de la frontière américaine, dans la municipalité du canton de Potton en Estrie, le mont Owl’s Head atteint plus de 750 m, sur la rive occidentale du lac Memprémagog. Le centre de ski Owl’s Head offre ainsi aux skieurs notamment une vue imprenable sur le lac. Selon la tradition orale, l’oronyme qui est en usage depuis la seconde moitié du XIXe siècle, aurait été créé par un groupe d’Abénaquis de la région qui voyaient dans le profil de la montagne une ressemblance avec leur chef dénommé Owl, tiré d’un mot anglais signifiant “hibou”. On peut aussi croire que le relief évoque par son aspect la tête d’un hibou, d’où son nom.

Hameau de Leadville

C’est dans la municipalité de Potton, près du lac Memphrémagog, qu’est situé le hameau de Leadville. Il se trouve dans un milieu boisé et accidenté, dans le voisinage de la frontière avec l’État du Vermont. L’appellation anglaise reflète la présence d’une population anglophone de vieille souche dans la région ; Leadville peut se traduire par « ville du plomb ». Une mine de plomb y a effectivement été exploitée à partir des années 1860 par la compagnie minière Glen Fall. Des difficultés financières ont interrompu les activités à plusieurs reprises, mais c’est en 1950 qu’on y mettait fin de manière définitive. On trouve mention de cette mine dans un journal en 1862, dans l’Atlas of Eastern Townships de 1881 ainsi que sur une carte de 1920, qui indique la présence d’un feu de navigation « Leadmine Light », à une époque où le lac Memphrémagog était sillonné par de nombreux bateaux reliant différents points de son pourtour. On a ouvert un bureau de poste nommé Leadville à cet endroit, en 1898, mais ce dernier a fermé ses portes en 1913.

Canton de Potton

Canton de Potton, photo libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *