Emplois: un peu partout

Emplois à Bromont

Emplois à Bromont

Trouver emploi à Bromont

Outre le fait d’être un centre touristique et une lieu de villégiature, la ville de Bromont possède un secteur développé d’industries de haute technologie.

En effet, un parc industriel, situé entre Bromont, Cowansville et Granby, occupe une superficie de plus de 2 600 hectares, et un autre parc industriel est en pleine expansion.

Plus de 5 mille personnes travaillent dans les entreprises de ces parcs industriels, dont IBM Canada, installé dans le parc industriel de Bromont depuis 1970, la Quali-T-Tube, Spécialités Industrielles Canada, Dalsa Semiconducteur, GE Canada, Hyundai, Québec World Bromont, Unifix, Imprimeries Québécor, Thomas & Betts et plusieurs autres. Certaines de ces sociétés se classent parmi les plus grandes entreprises de la Montérégie.

Le technoparc de hautes technologies de Bromont est situé à côté de l’autoroute des Cantons de l’Est. L’aéroport régional de Bromont se trouve à proximité.

Quant au parc industriel du centre, sa superficie est de 230 acres et il est situé sur la rue du Pacifique. Il accueille un certain nombre de petites et moyennes entreprises dont Devden, Axel J. LLC, TSB international, Odessa Canada, Produits Tourval, Paul Carbonneau et fils, Construction DJL, Quali-T-Fab, Pavnat, et Electest.

Des emplois d’été sont accessibles dans plusieurs services de restauration et dans les commerces touristiques. La Station de ski Bromont est aussi souvent à la recherche de main-d’œuvre.

Ville de Bromont

Anciennement West Shefford depuis 1888, du nom du bureau de poste local créé en 1843, lui-même emprunté au canton de Shefford qui tire sa dénomination de la ville anglaise de Shefford, au sud-est de Bedford. Bromont devait recevoir son appellation actuelle en 1964.

Toutefois, l’endroit a connu quelques modifications administratives avant de devenir la ville actuelle. Une première fusion survenait en 1966 entre la ville de Bromont (1964) et la municipalité du village de Shefford-Ouest (1888) pour donner naissance à une entité urbaine qui verra son territoire augmenté en 1973 par suite de l’annexion de la municipalité du village d’Adamsville créée en 1923. C’est dans une optique touristique que la modification nominative de Shefford en Bromont a eu lieu.En e

ffet, à compter 1964, un groupe d’entrepreneurs québécois dont l’importante famille Désourdy, développent le potentiel récréatif d’un vaste territoire près de Montréal : équitation, ski de randonnée, baignade, ski alpin, golf.

Le désir de mettre l’accent sur le mont Brome, appelé par certains Mont Bromont, dans la dénomination municipale, s’inscrit dans cet ordre d’idées. Ainsi, Bromont provient de Brome, nom du canton où la ville est située en partie, et de mont, en raison de sa situation géographique au pied du mont Brome. L’effet est très réussi puisque les sonorités de cette appellation suggèrent une nature généreuse, lacustre (présence du lac Brome) et accidentée (mont). Le gentilé des citoyens qui habitent la Ville de la haute technologie est Bromontois.

Château Bromont

Hôtel château Bromont. Source de la photo : Bona.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *