Économie en vrac

Politique monétaire

Politique monétaire

La politique monétaire

Afin de contrôler l’offre de monnaie dans l’économie et d’éviter ainsi des problèmes de confiance en la monnaie et d’instabilité économique, tous les pays se donnent une autorité monétaire. Le rôle de cette autorité est d’assurer une saine gestion des flux monétaires.

D’habitude, ce rôle est rempli par une banque centrale, c’est-à-dire, organisme responsable de l’émission de la monnaie. C’est cet organisme qui détient une autorité sur els banques privées du pays. Avec l’avènement du Bitcoin et d’autres divises électroniques, la situation change, mais pour le moment, ces changements sont assez modiques….

Ainsi c’est la banque centrale qui agit à titre d’autorité monétaire. Le rôle de la Banque centrale est important dans le système monétaire, elle influence le marché monétaire et conséquemment le marché des biens et des services. La banque centrale remplit principalement les fonctions suivantes :

  • Elle contrôle l’offre de monnaie, ce qui lui permet d’exercer une politique monétaire – c’est la fonction principale de la banque centrale ;
  • Elle est responsable de l’émission de la monnaie nationale;
  • Elle agit comme agent financier du gouvernement. Elle lui sert de banquier et elle administre la vente et le rachat des obligations du gouvernement;
  • Les banques à charte peuvent y faire des dépôts, tout comme les particuliers font affaire avec les banques à charte lorsque vient le temps de faire des dépôts ou des retraits;
  • Elle surveille les opérations des banques à charte de façon à sauvegarder l’intérêt public.

Pour accomplir la tâche, la Banque centrale élabore une politique monétaire du pays et partage avec le gouvernement la responsabilité d’assurer la stabilité de l’économie du pays.

Université Concordia

Université Concordia. Crédit photo : GrandQuebec.com.

La politique monétaire consiste à influencer la demande globale de biens et de services dans l’économie en variant la masse monétaire et en influençant de la sorte les taux d’intérêt. Généralement, cette politique s’exerce dans le même sens que la politique fiscale.

C’est la banque centrale qui est responsable d’élaborer une politique monétaire du pays et qui gère la masse monétaire, c’est-à-dire émet les billets de la banque centrale, le papier-monnaie et assure le contrôle de la création de monnaie par les banques à charte.

C’est la banque centrale qui partage avec le gouvernement la responsabilité d’assurer la stabilité de l’économie et dans l’exercice de cette mission. Cette banque étudie des divers paramètres économiques et financiers pour la perception la plus exacte et la plus efficace possible des diverses tendances cycliques. Une fois ces différents éléments conjoncturels définis, la banque tente d’influencer l’économie par l’élaboration et l’application d’une politique monétaire.

Le principe de la politique monétaire est le même que celui de la politique fiscale, c’est-à-dire, tenter d’exercer sur l’économie une influence opposée à celle qui se dégage de l’exercice des libres choix des agents économiques sur les marchés des biens et des services. Lorsque la demande globale est insuffisante par rapport à l’offre globale, l’État cherche à stimuler la dépense. À l’inverse, si le dynamisme interne des forces de marché est tel que l’économie ne suffit pas à répondre à la demande globale, l’État tente de freiner la dépense par ses politiques économiques.

La politique monétaire expansionniste consiste en une expansion de la masse monétaire et en une réduction des taux d’intérêt. Un accroissement des moyens de paiement dans l’économie stimule la dépense et une diminution du loyer de cet argent en favorise l’utilisation.

Au contraire, une politique monétaire restrictive cherche plutôt à freiner la dépense dans l’économie et elle est mise sur une réduction de la masse monétaire et sur une hausse des taux d’intérêt pour atteindre son but.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *