Fusion Molson-O’Keefe

Fusion Molson-O’Keefe

Les Compagnies Molson, de Montréal, et la multinationale australienne Elder’s IXL, propriétaire des Brasseries Carling O’Keefe, de Toronto, confirment qu’elles fusionneront leurs activités brassicoles en Amérique du Nord, donnant ainsi naissance à une nouvelle entité canadienne – détenue à parts égales – qui sera connue sous la raison sociale Les Brasseries Molson.

L’entente de fusion, annoncée hier, le 18 janvier 1989, lors de conférences de presse simultanées à Toronto et Montréal, fera des Brasseries Molson le plus important brasseur au Canada, avec un chiffre d’affaires de 2,3 milliards de dollars.

Elles contrôleront plus de la moitié (52%) du marché de la bière au Canada, devançant les Brasseries John Labatt, qui sont responsables d’environ 40% des ventes au Canada.

Les Brasseries Molson, avec des ventes de 12,6 millions d’hectolitres par année, se classent dorénavant au sixième rang en Amérique du Nord et au 20e rang dans le monde.

Le siège social d’O’Keefe

À l’occasion du lancement de sa bière légère, La Brasserie O Keefe Ltée mentionne dans un communiqué de presse que son siège social est à Montréal. Il faudrait préciser que cette entité juridique relève directement du groupe des brasseries Carling-O’Keefe de Toronto Des trois grands brasseurs au Canada, seul Molson maintient à Montréal le siège de ses activités canadiennes. La direction des autres opérations de Molson (Castor Bricoleur, Wilson…) est à Toronto depuis une dizaine d’années.

molson brasserie
Transport de la bière Molson au début du XXe siècle. Photo de l’époque.
carling black label
L’une des première étiquettes de la bière Carling’s Black Label Canadian Lager.

Pour compléter la lecture :

Laisser un commentaire