Les eaux du Québec

Signification du terme verrou

Signification du terme verrou

Définition du terme « verrou »

En géomorphologie, un verrou désigne l’élévation du plancher rocheux d’une vallée glaciaire. Un verrou forme une bosse qui obstrue un cours d’eau, une nappe d’eau.

Dans son article « Stratigraphie du Wisconsinien de la région de Trois-Rivières-Shawinigan », publié dans la revue « Géographie physique et Quaternaire (1977), Serge Ochiette explique le contexte : « Lorsque le glacier se déplace, il déforme littéralement le paysage. Sous son pieds, le continent s’affaisse de plusieurs mètres, les montagnes sont sablées par la botte du glacier et les vallées sont arrondies. De plus, tous les débris amassés pendant le parcours sont déposés à certains endroits et forment une montagne qu’on appelle un verrou glaciaire. Les vallées qui débouchent des Laurentides sur la vallée du Saint-Laurent sont fréquemment barrées par des verrous de dépôts proglaciaires… De beaux verrous glaciaires existent au travers de la rivière et du lac Mékinac.

Juste en amont de Beauceville (route 173, autoroute 73), le parc des Rapides du Diable offre, dans une zone boisée, des sentiers de marche, des aires de repos et de pique-nique, des panneaux d’interprétation et un joli point de vue sur la Chaudière et sur les rapides du même qui tressautent sur un verrou glaciaire.

Vallée suspendues, auges, cirques et verrous glaciaires appartiennent au paysage du parc national des Hautes-Gorges-de-la-rivière-Malbaie dans Charlevoix. « Exceptionnel », « impressionnant » sont souvent des épithètes qui reviennent dans la bouche des randonneurs et et des visiteurs. Des excursions commentées en bateau-mouche ou en rabaska permettent de mieux saisir le travail des forces qui ont sculpté pareil joyau.

La municipalité de Saint-Marc-du-Lac-Long (route 289), dans le Témiscouata, tout près du Nouveau-Brunswick, s’est constituée à partir de quatre hameau : Bélanger, Courchesne, Glendyne (ou Boisvert) et Les Étroits. Ce dernier endroit doit son nom au rétrécissement du lac, barré par un verrou. Les origines remontent à 1908 avec la construction du chemin de fer Transcontinental. Son économie repose sur la foresterie et l’extraction d’une ardoise de grande qualité, exportée de par le monde. Le Ve Congrès mondial acadien s’y est tenu en 2014.

Le verrou le plus connu des scientifiques se situe à quatre kilomètres de l’embouchure du Saguenay. Devant Tadoussac, ce seuil rocheux est précédé d’une fosse de 230 mètres de profondeur où s’enfoncent les eaux froides et salées du Saint-Laurent, qui est déjà une mer. Sous les eaux douces en surface coulant depuis le lac Saint-Jean, elles donnent au fjord un caractère arctique et une haute teneur en oxygène constamment renouvelée. S’y tient, entre autres, un poisson méconnu, le requin du Groenland.

(Extrait du Dictionnaire géographique du Québec par Normand Cazelais, éditions Fides, 2018).

C’est ainsi que la géométrie, l’arithmétique, la musique, la physique, la médecine, l’architecture, et toutes les sciences qui sont soumises à l’expérience et au raisonnement, doivent être augmentées pour devenir parfaites (Blaise Pascal. Petits écrits philosophiques et religieux). Photographie de Megan Jorgensen.
C’est ainsi que la géométrie, l’arithmétique, la musique, la physique, la médecine, l’architecture, et toutes les sciences qui sont soumises à l’expérience et au raisonnement, doivent être augmentées pour devenir parfaites (Blaise Pascal. Petits écrits philosophiques et religieux). Photographie de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *