Les eaux du Québec

Rivière de la Grande-Vallée

Rivière de la Grande-Vallée

Rivière de la Grande-Vallée

Né au lac à Adélard, dans le canton de Champou (territoire non organisé des Collines-du-Basque), ce cours d’eau de la péninsule gaspésienne prend la route du nord, traverse le secteur sud-est du canton de De Nouë et termine sa course dans le détroit d’Honguedo, après être passé par l’anse de la Rivière de la Grande-Vallée. Longue d’environ 34 kilomètres, cette rivière reçoit plusieurs petits affluents, notamment le ruisseau du Petit Sault et les coulées Miller et Cachée. Cette dénomination est connue dès la fin du XVIIe siècle. En effet, Louis Jolliet, sur une carte de 1699, inscrit Gr. Vallée. Bellin, en 1744, cartographie la région et indique « Grande-Vallée »

Ce nom descriptif s’explique par le fait que la rivière coule dans une vallée assez large qui contraste avec sa voisine, occupée par la rivière de la Petite Vallée.

La municipalité de la Grande-Vallée, sise à son embouchure, a adopté le nom que portait déjà le cours d’eau. On retrouve également sur le parcours de la rivière, à environ 5 km au sud-ouest de son point d’arrivée, le hameau de Grande-Vallée-des-Monts.

D’après Wikipédia, à partir de la source, le cours de la rivière de la Grande Vallée est réparti selon les segments suivants :

  • 10,9 km vers le nord, en formant une grande boucle du côté est, puis bifurque vers le nord, jusqu’à la confluence du ruisseau du Petit Sault ;
  • 3,0 km vers le nord, jusqu’à la limite de la municipalité de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine ;
  • 3,1 km vers le nord dans Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, en traversant le pont routier, jusqu’à la confluence d’un ruisseau (venant de l’ouest) ;
  • 1,9 km vers le nord, en recueillant les eaux de la coulée Cachée, jusqu’à la limite de la municipalité de Grande-Vallée ;
  • 2,3 km vers le nord dans Grande-Vallée, en longeant la limite intermunicipale entre Grande-Vallée et Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine ;
  • 1,4 km vers le nord-est, jusqu’à un premier pont de la route de la Rivière ;
  • 0,9 km vers le nord, jusqu’à un second pont de la route de la Rivière ;
  • 3,6 km vers le nord-est, en formant une courbe vers le sud, jusqu’à un troisième pont de la route de la Rivière ;
  • 7,0 km, vers le nord-est, en passant sous le pont de la route 132, jusqu’à sa confluence.

La rivière de la Grande Vallée se déverse dans l’anse de la Rivière de la Grande Vallée, située entre le cap Barré (du côté Ouest) et l’anse du Cap à Colin (du côté Est), au cœur du village de la municipalité de Grande-Vallée, sur le littoral sud du golfe du Saint-Laurent. Le cours de la rivière s’achève ainsi dans le détroit d’Honguedo (situé entre l’île d’Anticosti et la péninsule gaspésienne). La confluence de la rivière de la Grande Vallée est situé à 7,7 km à l’ouest de la confluence de la rivière de la Petite Vallée.

Municipalité de Grande-Vallée

Voisine de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, en Gaspésie, à environ 89 km au nord-ouest de Gaspé, cette municipalité se trouve à l’embouchure de la rivière de la Grande Vallée. Grande-Vallée est un toponyme ancien, car il a d’abord été attribué à la seigneurie concédée par le gouverneur général Frontenac, en 1691, à François Haxeur, sous l’appellation de La Grande-Vallée-des-Monts, et probablement tiré de celui de la rivière. Le cartographie N. Bellin le fait également figurer sur une carte de 1744.

Au cours des siècles, ce nom de lieu a subi quelques modifications tant en anglais, G. Valley, qu’en français, Grand Vallée. La majorité des commentateurs s’accordent à affirmer que c’est la présence d’une large vallée très fertile formée par la rivière qui a suscité cette dénomination. Grande-Vallée s’oppose à Petite-Vallée, plus à l’est, vallée qui ne dépasse guère la dimension d’une anse.

La mission de Saint-François-Xavier-de-Grande-Vallée, fondée en 1846, a obtenu le statut officiel de paroisse en 1926 seulement, à la faveur de son érection canonique.

La municipalité, dont le nom est identique à celui du bureau de poste établi en 1872, sera érigée toutefois sous l’appellation de Municipalité de la Grande-Vallée – l’usage ne retenant pas l’article initial – et constitue une municipalité de paroisse dont le statut n’a jamais été officiellement reconnu.

Au XIXe siècle, on peut relever couramment la forme Grande-Vallée-des-Monts. De nos jours, les Grandes-Valléens voient leur économie davantage tributaire de l’industrie de la pêche en constante régression, en raison notamment de la raréfaction des ressources de la mer. Nombre d’habitants ouvrent à Murdochville notamment

Vue sur la rivière de la Grande-Vallée deupis le pont couvert. Source de l'image :https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Grande-Vall%C3%A9e_River.jpg. Auteur de la photographie Ymblanter.
Vue sur la rivière de la Grande-Vallée depuis le pont couvert. Source de l’image :https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Grande-Vall%C3%A9e_River.jpg. Auteur de la photographie Ymblanter.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *