Les eaux du Québec

Réservoir Opinaca

Réservoir Opinaca

Réservoir Opinaca et ses environs

Parsemé d’îles et de presqu’îles, le réservoir Opinaca constitue une vaste nappe d’eau de 1040 kilomètres carrés qui recouvre l’ancien lac du même nom, désigné en 1952 d’après son affluent, la rivière Opinaca. À 216 mètres d’altitude, le réservoir fut construit à partir de 1971 dans le but d’alimenter le complexe hydroélectrique de la Grande Rivière. Il est situé à quelque 120 kilomètres au nord-est du village cri d’Eastmain et du littoral de la baie James.

Rivière Opinaca

Prenant sa source dans la région du lac Philibert, cette rivière du Nord-du-Québec, desservie par de nombreux affluents, parcourt 250 kilomètres vers l’ouest-sud-ouest, souvent en ligne droite, avant d’atteindre son point de confluence sur la rivière Eastmain, à une trentaine de kilomètres du littoral de la baie James. Chemin faisant, elle contribue à l’alimentation du réservoir Opinaca. En 1895, Albert Peter Low, de la Commission géologique du Canada, apprend des Amérindiens du poste d’Eastmain que ces derniers appellent Opinaca ou rivière droite le bras nord-est de la Grande rivière de l’Est (Eastmain). Certains auteurs ont donné à ce toponyme les sens de « rétréci par les îles » ou encore de chenaux entre les îles ». Les Cris la nomment également Wachiskwaplustikw ce qui signifie « aux nombreux rats musqués » .

Lac Pikutamaw

Situé à l’ouest du réservoir Opinaca et à 100 kilomètres à l’est du village cri d’Eastmain sis sur les bords de la baie James, ce lac présente un contour très irrégulier et il est parsemé de nombreuses presqu’îles. Alimenté par plusieurs petits cours d’eau, il se déverse dans le lac Bernous par une rivière anonyme tributaire de la rivière Opinaca. Dans la région, le lac est renommé pour la pêche à l’esturgeon. C’est sans doute ce qui justifie les deux traductions possibles du toponyme cri : là où il y a beaucoup d’esturgeons ou encore là où on tend un filet pour prendre de l’esturgeon. Ce nom a été approuvé en 1981. Variante : Lac Rond de Poêle.

Lac Low

Appelé Upinikaw (passe étroit), ou Wapuschekaw Sakahikan, « lac de la mousse blanche », par les Cris, ce plan d’eau, fait maintenant partie du réservoir Opinaca, énorme masse liquide formée, au cours des années 1970, dans cadre d’un projet de développement et d’exploitation du potentiel hydroélectrique de la région de la Grande-Rivière. Long de 42 kilomètres, large de 12 kilomètres et d’une superficie de 250 kilomètres carrés, il est situé dans la section sud-est du réservoir, à environ 15 kilomètres au nord de la rivière Eastmain, à moins de 40 kilomètres au sud-est du lac Boyd et à environ 140 kilomètres au nord-est du village cri d’Eastmain et de la baie James.

Signalé sur les documents cartographiques au moins depuis 1942, ce toponyme honore la mémoire d’Albert Peter Low (1861-1942), géologue qui explora une bonne partie du Nord québécois. Né à Montréal, il termine ses études à l’Université McGill en 1882 et entre, l’année même, à la Commission géologique du Canada. Promu directeur de cet organisme en 1906, Low devient en mai de l’année suivante le premier sous-ministre du nouveau ministère des Mines, résultat de la fusion du département fédéral des Mines et de la Commission géologique. Il prend sa retraite en 1013.

Pendant sa carrière son nom va être intimement lié au Labrador, vaste territoire qu’il explore, analyse, décrit et cartographie régulièrement, surtout entre 1892 et 1899. Il se rend notamment, en 1892, du lac Saint-Jean à la baie James en passant par le lac Mistassini et les rivières Rupert et Eastmain. Lors de la saison 1893-1894, il parcourt plus de 8700 kilomètres dans le Nord, dont 1600 à pied. En 1903, Low dirige un navire, le « Neptune », dans les eaux de la baie et du détroit d’Hudson. Durant ce périple de quinze mois, il affirme la souveraineté canadienne dans l’archipel arctique, particulièrement sur les îles Southampton et Ellesmere.

Localisation du lac Opinaca et ses environs sur la carte géographique du Québec. Image libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *