Les eaux du Québec

Rivière des Mille-Îles

Rivière des Mille-Îles

Rivière des Mille-Îles

La rivière des Mille-Îles a une longueur de 42 kilomètres. On peut comprendre facilement qu’un grand nombre d’îles et îlots parsèment le cours de la rivière des Mille-Îles. Ces îles font partie de l’archipel d’Hochelaga. Au fait, il n’y a que 130 îles.

La rivière des Mille Îles est en fait l’un des chenaux qui relient la rivière des Outaouais au lac des Deux Montagnes. La rivière divise l’Île Jésus, sur laquelle la ville de Laval se trouve et se jette dans la rivière des Prairies. Plusieurs municipalités sont situées sur les berges de la rivière des Milles-Îles, soit Deux-Montagnes, Saint-Eustache, Boisbriand, Rosemère, Lorraine, Bois-des-Filion, Sainte-Thérèse et Terrebonne.

La rivière des Mille-Îles est réputée pour ses hauts-fonds. La rivière ne peut être utilisée que par les petits hors bord et n’est pas navigable sur toute sa longueur en raison des haut fonds nombreux.

On confond parfois la rivière des Mille-Îles et la région des Mille-Îles du Saint-Laurent, en Ontario et dans l’état de New York, ce qui est compréhensible étant donné la similitude du nom et le fait que les deux plans d’eau appartiennent au bassin du Saint-Laurent.

Pour la première fois, la rivière des Mille-Îles est citée dans les Relations des Jésuites en 1637, comme la rivière Saint-Jean en l’honneur de Jean Nicolet qui l’a parcourue à l’époque.

En 1674, les Relations de Jésuites décrivent la rivière comme suit : « nous avons visité le bout d’en hault (il s’agit de l’Île Jésus), d’où descendant par la rivière Jésus l’on ne trouve que mauvais pays tout inondé des mil isles ».

En 1683, la seigneurie des Mille-Isles est concédée à Michel-Sidrac du Gué, sieur de Boisbriand, et en 1712, Gédéon de Catalogne constate dans son Mémoire sur les plans des seigneuries, que la seigneurie des Mille-Isles se trouve au nord-ouest de l’île Jésus. Selon Gédéon de Catalogne, son nom vient « de la grande quantité presque innombrable d’îles qui la sépare de l’isle Jésus, la plupart de ses Isles sont couvertes de sapinage fort touffu».

La rivière des Mille-Îles est un bon endroit de la pêche et on y trouve l’achigan à petite bouche, la barbue, le brochet, le doré, le musky, la perchaude, le poisson castor et autres espèces. En général, on y trouve plus de 60 espèces de poissons d’eau douce (en comptant les espèces qui y montent pour la fraye).

La rivière a un courant faible, le débit de l’eau est de 13 à 20 mètres par seconde, selon la saison, il y a des marécages en fleurs et des forêts luxuriantes sur ses îles.

Le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles est très connu et regroupe un ensemble de milieux naturels, des îles, des marécages et des forêts.

Ce parc nature possède des circuits d’interprétation de la nature et l’entrée en est gratuite.

Aujourd’hui, les rives de la rivière des Mille Îles sont urbanisés à plus de 75% sur la rive nord et à plus de 65 % à Laval.

Les marécages de la rivière des Mille-Îles sont protégés par une réglementation gouvernementale qui interdit le développement immobilier en zones inondables. Mais ces terrains sont très fragiles et ils sont en danger lors des interventions locales de remblayage et de consolidation artificielle des rives.

Outre la pêche, on pratique sur la rivière des Mille-Îles le canotage, le kayak, le rabaska, la chaloupe, le pédalo.

Au parc de la rivière des Mille-Îles, une belle passerelle est aménagée qui traverse le marécage de l’île des Juifs, la tour du Diable près de l’île Lacroix et où s’ouvre à la vue le somptueux château de Céline Dion.

Rapides du Grand Moulin

À la pointe ouest de l’île Jésus, les rapides du Grand Moulin entourent l’île Turcotte et marquent la limite entre le lac des Deux Montagnes et la rivière des Mille Îles. En 1832, Joseph Bouchette parlait des rapides Spénard. Ceux-ci deviennent les rapides du Grand Moulin lorsque le seigneur Globensky fait construire, vers 1862, un moulin à farine désigne alors sous le nom de Grand Moulin, le distinguant ainsi du Petit Moulin, édifié en 1762, au cœur du village de Saint-Eustache par le seigneur Dumont. En amont des rapides, à l’entrée de la rivière des Mille Îles et de part et d’autre des municipalités de Laval et de Deux-Montagnes, un nouveau barrage construit au début des années 1980 porte également le nom de Grand-Moulin. Variante : Rapides de Saint-Eustache.

Île Mathieu

Cette île habitée d’une longueur d’à peine 600 mètres se trouve dans la rivière des Mille-Îles à l’extrémité nord-est de l’île Jésus. Reliée à celle-ci par un petit pont, elle a probablement été nommée en l’honneur d’Étienne Mathieu (1804-1872) qui, en plus d’être l’un des plus importants propriétaires fonciers de Lachenaie, sur la rive nord de la rivière des Mille Îles, fut député du district électoral de L’Assomption à l’Assemblée législative, de 1867 à 1871.

Île Migneron

Cette île basse et de moins de 700 mètres de longueur forme avec les îles du Bois Debout, du Mitan, du Moulin et l’îlot à Charpentier un groupe d’îles situées dans la rivière des Prairies, juste avant sa confluence avec la rivière des Mille -Îles. Au XVIIe siècle, on désignait l’ensemble des îles sous le nom d’Isles aux Vaches. Le nom d’île Migneron identifiant celle-ci est dûment mentionné en 1732 dans le papier terrier de la seigneurie de l’Île-Jésus préparé par l’abbé Elzéar Vallier, supérieur du Séminaire de Québec, seigneur du lieu. Jean Migneron qui était concessionnaire de cette île lui a laissé son nom. Le toponyme est demeuré stable depuis cette époque.

carte

Carte de la rivière des Mille-Îles, une destination écotouristique par excellence. Photo : © GrandQuebec.com.

mise à l'eau

Rampe de la mise à l’eau. Photo : © GrandQuebec.com.

rabaska rivière mille îles

Vue sur la rivière des Mille-Îles. Photo : © GrandQuebec.com.

mille iles

Regardez avec vos yeux ! Ces poissons, et autres animaux aquatiques, sont conservés à des fins éducatives. Pour aider à les garder en santé, évitez de toucher à l’aquarium et à ces habitants.Photo : © GrandQuebec.com.

mille îles

Canards au parc de la rivière des Mille-Îles. Photo : © GrandQuebec.com.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *