Les eaux du Québec

Lac Mégantic

Lac Mégantic

Lac Mégantic

Le lac Mégantic mesure 20 kilomètres de long sur 7 kilomètres de large dans l’endroit le plus large. Il se trouve à environ 100 kilomètres au nord-est de Sherbrooke, près de la frontière américaine, à proximité de Scotstown, dans les Appalaches. Le lac Mégantic se trouve à l’altitude de 395 mètres, sa profondeur atteint 75 mètres. Le lac est entouré par les Montagnes Bleues et alimenté par un réseau de vallées qui drainent les forêts environnantes. Un vaste marais se trouve en bordure du lac.

La création du lac Mégantic date de l’époque glaciaire, quand, il y a quelques 12 000 années, des cuvettes laissées par le glacier fondu, formèrent des plans d’eau qui ont évolué au cours des millénaires. Le lac Mégantic, donc est situé dans une telle cuvette

La décharge du lac Mégantic est la source de la rivière Chaudière et à cet endroit se situe la seule ville de la région, Lac-Mégantic.

Le lac prend son nom du mot abénaquis Namesokanjik, dont la traduction est quelque chose comme « endroit plein de poissons », toutefois, une autre version dit que le mot à l’origine du nom du lac est Namagontekw, ce qui signifie « lac à la truite saumonée ».

En effet, avant l’arrivée des Européens, les Amérindiennes ont fréquenté la région pendant des siècles, mais c’est le Père Druillettes de la mission des Jésuites de Sillery qui découvre le lac pour les Français en 1646, lors d’une expédition afin de fonder une mission d’évangélisation de la population abénaquise.

À l’époque, les rivières Kennebec et Chaudière constituaient les principales voies de communication entre la Nouvelle-France et la Nouvelle-Angleterre. Lors de l’invasion du Canada par les Bostonnais, en 1775, le général américain Benedict Arnold, venant du Maine à la tête de sa colonne composée de 1 100 hommes, emprunte la rivière Kennebec, le lac Mégantic et la rivière Chaudière.

lac mégantic

Lac Mégantic, photo © Tous droits réservés : Carol Proulx.

Les troupes américaines affrontent de violentes pluies. Des crues des lacs et rivières suivent, le terrain est transformé en marécages à la hauteur du lac des Araignées et des Joncs, avoisinants du lac Mégantic. Enfin, le 27 octobre 1775, Arnold campe au bord du lac Mégantic, où il jette à l’eau plusieurs fusils et canons afin d’alléger leurs canots. Ces fusils étaient destinés à la population francophone du Canada que les Américains voulaient inciter à l’insurrection.

Au milieu du XIXe siècle, le lac Mégantic a été utilisé pour le flottage du bois. Le premier bateau à vapeur à traverser les eaux du lac Mégantic, fut Isabella, un petit bateau d’environ vingt pieds. Le second bateau à vapeur s’appelait le Lena qui a été construit en 1881 afin de transporter le ravitaillement, le courrier et les billots de bois vers le moulin situé au sud du lac. En 1898, le Lena a été remplacé par un gros bateau le Jubilee qui commence le transport régulier deux fois par jour.

Le lac Mégantic a une renommée d’un lac qui fait la joie d’amateurs de chasse et pêche. En 1887, le premier club de la pêche à être fondé par les mordus de ce sport, le Megantic Fish & Game Club, dont le fondateur a été le docteur Herbert Bishop. Ce club regroupait 250 pêcheurs et il faut admettre que le club se voulait la mission de faire observer les lois et règlements en vigueur pour la protection du poisson et du gibier du lac Mégantic. Les membres du club ont engagé des gardes-chasses afin d’éviter le braconnage.

MRC Le Granit

Cette municipalité régionale de comté de 2 710 km carrés est située dans la région administrative de l’Estrie, aux confins de celle de la Chaudière-Appalaches, et elle est adossée à la frontière de l’État du Maine.

Les chaînons de L’Estrie et de la Beauce, dans sa partie nord, et la portion québécoise des montagnes Blanches, d’altitude plus élevée (le mont Gosford – le plus haut sommet du Québec méridional avec ses 1186 mètres -, le mont Pisgah, 1013 mètres, et finalement le mont Mégantic, 1105 mètres, siège d’un observatoire astronomique important), couvrant l’entier de son territoire.

Le lac Mégantic, où la rivière Chaudière prend sa source, de même que les lacs Saint-François et Aylmer, partagés entre les MRC du Granit et des Appalaches, sont les plus vastes. Établie en mai 1982, la MRC du Granit se compose de 22 municipalités, dont Lac-Mégantic, la plus populeuse.

Largement rurale mais peu agricole, la population parle essentiellement le français. L’économie régionale repose sur l’industrie du vêtement, du bois de sciage ou de construction ou des monuments funéraires. Les hauts reliefs de la région sont constituées de vieux massifs granitiques issus de la période géologique du dévonien. Ainsi s’expliquent les carrières exploitées notamment à Saint-Sébastien depuis longtemps, de même que le nom de la municipalité régionale de comté. On exploite également le granit à Lac-Drolet et à Sainte-Cécile-de-Whitton. Des activités de plein air et de villégiature se sont développés à proximité des lacs Mégantic et Saint-François. Le parc de Frontenac bord en partie ce dernier. Le siège de la MRC se trouve à Lac-Mégantic.

Pour en apprendre plus :

1 commentaire

  1. salhi

    2013/05/03 at 3:09

    bonjour je souhaite immigrer a cette ville que je trouver tres bien

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *