Les eaux du Québec

Lac Albanel

Lac Albanel

Lac Albanel de la Jamésie

Ce lac est situé dans la région administrative du Nord-du-Québec, sur le vaste territoire du bassin de la Baie-James. Le lac Albanel est situé à l’est du lac Mistassini et couvre une superficie totale d’approximativement 445 kilomètres carrés. Ce lac est entièrement compris dans la réserve faunique des Lacs-Albanel-Mistassini-et-Waconichi.

En 1671, les autorités civiles et religieuses coloniales chargent le jésuite Charles Albanel (vers 1616-1696) de se rendre à la baie du Nord, afin d’évangéliser les Amérindiens rencontrés sur sa route et de les attacher à la couronne française. Cela éviterait ainsi au lucratif commerce des fourrures de cette région nordniqu de tomber entre les mains des Anglais.

Albanel part donc en août 1671, acommpagné de Paul Denys de Saint-Simon et d’un groupe d’Amérindiens. C’est au cours de ce voyage que, le 17 juin 1672, le missionnaire aurait découvert le lac qui porte officiellement son nom depuis 1915. Situé à 390 mètres au-dessus de la mer, d’une superficie de 407 kilomètres carrés, long de 88 kiloètres et large de 7 kilomètres, il est tributaire de son voisin occidental, le lac Mistassini, duquel le sépare une bande de roche calcaire appelée Péninsule du Fort Dorval.

Découpée en presqu’îles, la rive orientale du lac Albanel laisse passer plusieurs cours d’eau, notamment la rivière Témiscamie qui provient du nord-est et débouche à mi parcours du lac. Albanel se serait d’ailleurs retrouvé à l’embouchure de cette dernière au moment où il a découvert le présent lac, source, comme le lac Mistassini, de la rivière Rupert. Le premier cartographe de cette région, le père Pierre-Michel Laure (1732), distingue deux entités dans cette masse liquide formée, effectivement, de deux grandes baies reliées par un détroit : le lac Albanel au nord-est et le lac Dauphin, au sud-ouest. Par la suite, seul le spécifique Albanel s’est miantenu et a été attribué à toute la masse d’eau. La réserve faunique des Lacs-Albanel-Mistassini-et-Waconichi est constituée de quatre vastes périmètres et de quelques îles ; elle couvre 16400 kilomètres carrés. Variantes : Lac Aubanel, Petit Lac Mistassini, Lac Mistassiniche.

Le père Charles Albanel (né vers 1616 et décédé en 1696), missionnaire et explorateur jésuite. Arrivé au Québec en 1649, il devait, en 1671-1672, atteindre la baie James par la voie du Saguenay, du lac Saint-Jean et du lac Mistassini. D’un second voyage à la baie d’Hudson, entrepris en 1673, il ne devait revenir qu’en 1676 après être passé par Londres et Paris. Le père Albanel allait consacrer les dernières années de sa vie aux missions de la région des Grands Lacs.

Fondée en pleine crise économique en 1930, la municipalité du village d’Albanel avait été constituée.Les terres autour du lac Albanel sont excellentes, propres à la culture, parmi les plus belles de la région. L’existence de ressources hydrauliques satisfaisantes, notamment grâce à de nombreux lacs et et ruisseaux peuvent contribuer à la croissance économique de toute cette région.

Aujourd’hui, plusieurs voies de communication, municipalités et d’autres lieux honorent le nom du père Albanel au Québec.

Notons finalement que le lac Albanel est alimenté par la rivière Témiscamie et décharge par le lac des Chardons, le lac Bonneville et est émissaire rivière Rupert.

La route 167 s’achève en bordure du lac Albanel.

Canton Duberger

À l’est de la route menant de Chibougamau au lac Albanel et à 25 km au sud de Mistissini (autrefois Baie-du-Poste), le canton de Duberger est baigné par de nombreux lacs, notamment les lacs des Canots et Laganière. Son relief, qui varie peu, atteint 563 m au sud-est. C’est en l’honneur de Jean-Baptiste Duberger (1767-1821), arpenteur, cartographe et dessinateur que ce territoire inhabité fut nommé. Au début de sa carrière, il a travaillé quelques années avec Samuel Holland et, en 1794, il a ébauché une carte du Bas-Canada que l’arpenteur Joseph Bouchette a reprise et publiée en 1815. Il signe, avec Samuel Gale, une importante carte géographique en 1795. Il est l’auteur de la fameuse maquette de la ville de Québec, exposée depuis 1981 au parc de l’Artillerie, à Québec. Le nom du canton est signalé en 1916 dans « Nomenclature des noms géographiques de la province de Québec » comme une nouvelle dénomination.

Canton de Saint-Lusson

De forme irrégulière, ce canton parsemé de nombreuses étendues d’eau, est baigné par le lac Albanel sur sa limite occidentale et, à l’opposé, par le lac et la rivière Tournemine, à 150 km au nord-est de Chibougamau. La rivière Témicamie, qui arrose la partie nord du canton, se jette dans le lac Albanel tout juste au delà de la limite septentrionale du canton. Son territoire s’élève jusqu’à 502 m d’altitude. Ce nom, adopté en 1954, rend hommage à Simon-François Daumont de Saint-Lusson, commissaire royal arrivé à Québec probablement en 1663. En 1670, il est délégué par l’intendant Talon, en vue de rechercher des mines de cuivre au pays des Illinois et des Outaouais, du côté du lac Supérieur, et de tenter de trouver le passage du Nord-Ouest en direction septentrionale. À cette occasion, il prend possession du Pays de l’Ouest au sault Sainte-Marie (juin 1671) et conclut un traité d’alliance avec quatorze nations amérindiennes. Après un voyage en Acadie (1671), il reçoit en concession l’île aux Lièvres (1672). Par la suite, on perd sa trace.

Canton de Morisset

C’est dans la région de la baie James que se situe ce territoire baigné par le lac Albanel, le ruisseau Richmond et plusieurs petites nappes d’eau innommées. Le nom de ce canton, choisi en 1954, évoque la mémoire d’Alfred Morisset (1874-1952), médecin, politicien et fonctionnaire. Pendant dix-sept ans, il a pratiqué la médecine dans sa paroisse natale de Sainte-Hénédine en plus d’être député libéral de la circonscription électorale de Dorchester à l’Assemblée législative (1904-1913). Il démissionne lors de sa nomination comme greffier du Conseil exécutif du Québec (1913-1952). Morisset deviendra en 1923 membre de la Commission de géographie du Québec et y siégera jusqu’en 1935.

Lac Albanel

Situation géographique du lac Albanel. Carte libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *