Les eaux du Québec

Canalisation du Saint-Laurent

Canalisation du Saint-Laurent

Canada et E.U. profiteront de la canalisation du Saint-Laurent

Waterville, New-York, 3 janvier 1951, par Arthur Prévost. – Tout le Canada est intéressé à la canalisation du fleuve Saint-Laurent et au développement hydroélectrique qui s’ensuivra. Nous travaillons fermement à préparer la législation qui permettra la réalisation de ce projet. Il est assez difficile, pour nous, Canadiens, de comprendre pourquoi il y a tant de délais de la part de nos gouvernants. Ordinairement les gens de votre pays sont en avant de nous ; mais en ce qui a trait du grand projet de la canalisation du Saint-Laurent, nous, les Canadiens, nous prenons les devants. »

C’est ainsi que le M. Arthur Lagueux, de Québec, président international des 324,000 Rotariens, s’est adressé aux journalistes, lorsqu’il descendit de l’avion Montréal-Washington, à l’aéroport de Waterville, New-York, où une délégation de Rotariens de cette ville et du district 250, lui firent une ovation.

Monsieur Lagueux a été reçu à l’aéroport par M. Clarence-E.Scotte, président du club local ; M. Raymond Brunet, de Hull, ancien gouverneur de district ; M. Robert-T.Puffer, M. Alvie- M. Édouard, directeur de la réunion internationale ; le Dr. Norman-L. Hawkins, les frères Sage, gérant-général et directeur gérant du « Watertown Daily Times » et du poste radiophonique WWNY, et plusieurs autres. Le président international du Rotary était accompagné de M. Herbert Hewetson, secrétaire du Club Rotary de Montréal.

«Ça fa se faire »

Monsieur Lagueux a confié aux journalistes que le projet de la Canalisation du Saint-Laurent touche tous les Canadiens. « Nous avons tous hâte que ces réalisations deviennent tangibles et ça va se faire », a dit M. Lagueux. « Ça peut prendre du temps, mais croyez que quand je vous dis que nous sommes en faveur de ces grands travaux et que nous avons confiance qu’ils se réaliseront. Nos deux pays profiteront grandement de ces travaux. Je sais que la canalisation du Saint-Laurent se fera. » y le Monsieur Lagueux a aussi dit aux journalistes que les affaires furent excellentes au Canada, en 1950, mais qu’on ne saurait, dans les circonstances fréquentes, faire des précisions pour 1951. « Il se peut que ça soit un peu moins excellent », a-t-il ajouté

7,200 clubs

Répondant aux journalistes qui demandaient quelques précisions au sujet du Rotary, M. Lagueux a annoncé qu’on a ajouté 107 clubs de plus à la famille rotarienne et qu’à date, il y a 7,200 clubs. « Je dis à date, c’est une façon de parler, puisque tous les jours il se forment de nouveaux Clubs Rotary dans les 83 pays que nous couvrons. Il y a maintenant 28 clubs Rotary au Japon, 26 en Allemagne, 20 en Italie. M. Lagueux a demandé à chaque club un nouveau membre par mois. Le club Rotary de Watertwon a augment son effectif de 16 nouveaux membres au cours du mois de novembre.

Et la Chine

En Chine communiste 23 chartes ont été cancellées « parce que ces clubs n’opéraient pas comme le demandent nos règlements. Nous avons très peu de nouvelles de la Chine, a dit M. Lagueux. Il est possible que ces rotariens se réunissent encore, mais quand les clubs ne fonctionnent pas comme nous le demandons, il nous faut annuler leur charte. »

Nous avons déjà fait part à nos lecteurs des autres détails relativement aux récents voyage de Mé Lagueux au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Afrique du Nord.

(Texte : Journal Le Canada, Montréal, jeudi 4 janvier, 1951).

Saint-Laurent

Le Saint-Laurent, vue du Vieux-Port de Montréal. Photographie par GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *