Notre cuisine

Vitamines A et D et crevettes au beurre

Vitamines A et D et crevettes au beurre


Les vitamines A et D: Sources de santé et la recette des crevettes au beurre

La vitamine A est essentielle pour assurer la croissance, pour maintenir une bonne vision et pour aider à combattre l’infection.

L’insuffisance de vitamine A se traduit d’abord par un affaiblissement de la vue dans l’obscurité appelé « cécité nocturne ». Ce symptôme observé autrefois chez les pêcheurs de Terre-Neuve avait été corrigé dans les 24 heures en leur faisant absorber de l’huile de foie de morue.

L’homme est capable d’emmagasiner des réserves de vitamine A pour une période allant de trois mois à un an. Lorsque l’infection ou la maladie l’atteint, le corps fait appel à ces réserves.

Des recherches, poursuivies par la Division de la recherche sur la nutrition, de la Direction générale des aliments et drogues, indiquent que certains Canadiens ont des réserves insuffisantes de vitamine A. La cause de cette insuffisance n’a pas encore été trouvée mais les données obtenues démontrent bien le besoin d’améliorer notre alimentation.

Le beurre, le lait entier, les fruits et les légumes consommés en quantités recommandées dans le Guide alimentaire canadien suffiraient à assurer la ration quotidienne de vitamine A. Cependant, lorsque pour une raison ou pour une autre, on utilise des succédanés du beurre ou du lait écrémé ou partiellement écrémé, cette ration peut être nulle si ces produits ne sont pas enrichis.

Le lait entier constitue une source importante de vitamine A dans le régime alimentaire d’un enfant en croissance. Le lait écrémé, le lait partiellement écrémé et les formules préparées pour enfants ne sont des succédanés adéquats que s’ils sont enrichis de vitaminé A. Il faut s’en assurer en vérifiant les étiquettes.

On doit consommer tous les jours, deux portions de fruits et de légumes. Les jeunes qui refusent les légumes cuits accepteraient sans doute des salades ou des jus.

La vitamine A joue un rôle important dans la formation des os et des dents. Nécessaire à tout âge, elle est essentielle pendant la période de croissance.

La carence en vitamine A chez l’enfant risque de causer du rachitisme dont les principales manifestations sont les jambes arquées et les genoux cagneux.

Appelée vitamine soleil parce qu elle peut s’obtenir par l’action du soleil sur l’épiderme, la vitamine A se distingue de toutes les autres parce que peu d’aliments naturels en contiennent.

La dose quotidienne recommandée par les spécialistes en hygiène alimentaire est de 300 à 400 Unités Internationales. De même qu’une quantité supérieure est inutile, une quantité inférieure est insuffisante.

On trouve la vitamine A, en quantité variable dans le beurre, le fromage, le jaune d’oeuf, le foie, le maquereau frais, le thon et la sardine.

Le foie introudit une fois par semaine dans un repas permet de combler tout besoin non satisfait de vitamine A.

La dose quotidienne de vitamine A recommandée pour les adultes au Canada est de 300 À 400 Unités Internationales.

La vitamine D

Lorsque pour une raison ou pour une autre on ne peut varier son régime alimentaire, l’emploi de suppléments vitaminiques peut être requis. Dans de tels cas, il faut consulter son médecin.

La dose quotidienne de vitamine D recommandée pour les adultes au Canada est de 3,700 Unités Internationales.

Une portion de fois, carottes, épinard, citrouille, cantaloup fournit la totalité. Une portion d’abricots, brocoli, pâté de fois, en fournit la moitié. Une portion de tomates, pèches, mandarine, pruneaux, jus de tomate, cerise, melon d’eau, rognon ; deux cuillerées à soupe de beurre ou de margarine enrichie, deux oeufs,deux tasses et demi de lait entier apportent le quart de la dose quotidienne de vitamine D.

Crevettes au beurre

  • 1 carotte
  • 2 branches de persil
  • feuilles de céleri
  • 1 feuille de laurier
  • 1 c. à soupe de sel
  • 1 paquet (12 onces) de crevettes congelées
  • 1/4 livre de beurre
  • 1/2 gousse d’ail
  • 1 oignon
  • 1/2 t. de chapelure
  • le jus de citron
  • 2 c. à thé de persil haché
  • sel et poivre

Préparation :

  1. Préparer un court-bouillon en portant a ébullition une pinte d’eau, la carotte pelée et coupée en dès, le céleri, le persil, la feuille de laurier, le sel et du poivre.
  2. Placer les crevettes dans ce court-bouillon ; ramener au point d’ébullition (sans faire bouillir) et le maintenir pendant une ou deux minutes.
  3. Retirer du feu et laisser refroidir pendant au moins deux heures.
  4. Au moment de servir, égoutter les crevettes et si elles sont très grosses, les couper en deux.
  5. Faire chauffer le beurre sur feu moyen ; ajouter l’ail, l’oignon et la chapelure.
  6. Faire sauter sans laisser prendre couleur jusqu’à ce que l’oignon soit attendri.
  7. Ajouter les crevettes, le jus de citron et une cuillerée à thé de persil haché.
  8. Maintenir sur feu doux, sans cesser de remuer pour faire réchauffer le tout.
  9. Saler, poivrer, ajouter le persil haché.
Le soleil est essentiel pour la santé. Photo de Megan Jorgensen.
Le soleil est essentiel pour la santé. Photo de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *