Notre cuisine

Trempette aux tomates

Trempette aux tomates

Recette de la trempette aux tomates et poivrons rouges grillés

Ingrédients :

  • 1 sachet de mélange à soupe déshydratée aux tomates et basilic
  • 1 tasse de crème sûre épaisse
  • 1 tasse de mayonnaise
  • 1 ½ tasse de poivrons rouges grillés
  • 1 gousse d’ail
  • ½ c. à thé de piment de cayenne

Préparation :

  1. Placer tous les ingrédients dans le bol d’un robot culinaire.
  2. Mélanger pendant une minute.
  3. À l’aide d’une cuillère, verser dans un bol à servir.
  4. Réfrigérer de 1 à 2 heures pour permettre aux saveurs de bien se mélanger.

La trempette est délicieuse, servie avec des légumes frais, du pain pita ou des craquelins. Donne deux tasses (environ 500 mL.)

Plusieurs légumes voient leur teneur en nitrites augmenter lorsqu’ils sont laissés à la température de la pièce ou quand ils sont entreposés en milieu humide et hermétique, dans les sacs de plastique par exemple. Réfrigérer ces leégumes le plus tôt possible : légumes-feuilles (épinard, laitue, choux, bette), légumes-racines (betterave, carotte, radis), légumes-fruits (aubergine, concombre) et légumes-gousses (haricot vert) et éviter de les placer dans des sacs de plastique ou perforer les sacs si on les emploie.

Les légumes cuits se conservent au réfrigérateur quelques jours mais leur valeur nutritive diminue ; ainsi s’ils sont réchauffés après avoir passé 2 ou 3 jours au frais, ils ont entre 33 et 50% moins de vitamine C.

Congélation des légumes

La congélation est une méthode de conservation fort utilisée pour les légumes et la plupart la supportent bien. Ce procédé est attrayant car il donne accès aux légumes à longueur d’année. Faite dans de bonnes conditions, la congélation conserve une grande partie de la couleur, de la texture et de la saveur des légumes.

La congélation n’améliore pas les aliments ; aussi les légumes doivent-ils être bien frais, bien mûrs et bien tendres, sinon les résultats sont décevents. Pour de meilleurs résultats, préparer les légumes le plus vite possible après la récolte ou l’achat, sinon les mettre en attente au réfrigérateur. La congélation n’arrête pas non plus la détérioration de l’aliment, elle ne fait que la ralentir ; blanchir les légumes permet de la retarder encore plus. Seuls quelques légumes protégés par leur haut taux d’acidité, tels le poivron et l’oignon, n’ont pas à être blanchis.

Le blanchiment consiste à passer les légumes à l’eau bouillante quelques minutes, la durée dépendant de la nature et de la grosseur des légumes. Pour être efficace, il doit s’effectuer dans de bonnes conditions car si les légumes sont insuffisamment blanchis, ils se dérérioreront rapidement ; s’ils le sont trop, ils seront presque cuits en plus d’avoir subi tous les désavantages de la cuisson à l’eau. Il faut donc calculer le temps de blanchiment très attentivement et refroidir les légumes rapidement.

Pour blanchir, mettre à bouillir une bonne quantité d’eau ; déposer les légumes dans un panier, une passoire ou un coton à fromage afin de pouvoir les retirer le plus rapidement possible ; les immerger quand l’eau bout à gros bouillons. Couvrir, puis commencer à minuter (le feu reste toujours au maximum). Une fois le temps écoulé, retirer les légumes et les plonger immédiatement dans de l’eau très froide (10 degrés C) et les laisser juste le temps nécessaire à leur refroidissement (ils ne doivent pas tremper inutilement). L’eau du robinet est rarement assez froide ; congeler quelques jours à l’avance plusieurs contenants remplis d’eau et se servir de la glace pour la refroidir. Égoutter les légumes (l’essoreuse à salade est tout indiquée) ; bien les emballer en enlevant l’air pour les soustraire à l’humidité, aux odeurs et pour éviter la décoloration, le dessèchement ainsi que la perte de saveur et de valeur nutritive. Seuls les sacs de plastique prévus pour la congélation et certains contenants possèdent l’étanchéité voulue ; ne pas mettre les légumes acides dans des contenants de métal. Indiquer le nom du légume, la date et, si désiré, la quantité sur le contenant.

La rapidité avec laquelle les légumes congèlent est un élément primordial pour bien réussir ; elle évite la formation de gros cristaux qui endommagent les cellules, qui diminuent le temps de conservation et qui laissent les légumes flasques et beaucoup moins valables sur le plan nutritif lors de la congélation. Déposer les légumes refroidis dans l’endroit le plus froid du congélateur ; éviter de les empiler. S’abstenir de surcharger le congélateur, ne mettre que la quantité qu’il peut congeler en 24 heures, soit entre 1 et 1,5 kg par 27 litres d’espace ; des petits paquets congèleront plus rapidement.

La décongélation totale ou partielle n’est pas toujours nécessaire avant de cuire les légumes ; il est même préférable de l’éviter quand c’est possible ; cela limite les pertes de saveur et de valeur nutritive. Lorsque c’est nécessaire, décongeler au réfrigérateur, l’aliment est meilleur ; prévoir plusieurs heures, car c’est plus long qu’à la température de la pièce. Éviter la décongélation complète.

trempette aux tomates et poivrons

Défilé à Montréal. Crédit image : GrandQuebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *