Notre cuisine

Tomates frites

Tomates frites

Recette de tomates frites

Les tomates assaisonnées de poivre et de sel, frites dans la graisse chaude de bacon ou toute autre graisse, sont généralement bonnes. Elles peuvent être saupoudrées.

Mais elles sont encore meilleures, cependant, lorsque les tranches sont légèrement saupoudrées de paprika, de sel, d’un peu de sucre et une ou deux gouttes de jus d’oignon. On les plongera alors dans un mélange fait de farine, de lait, un œuf (ou deux), sel et poivre.
On les fera frire jusqu’à obtention d’une légère couleur brune dans la graisse très chaude.

Tiré de la revue La Canadienne, 1923, volume 8, numéro 2, page 22.

Comment conserver les tomates ?

Les tomates mûres sont fragiles. La température idéale pour les conserver oscille entre 6 et 11 degrés C. Si la température est plus élevée, les réfrigérer pour ralentir le mûrissement, les sortir à l’air ambiant 30 à 40 minutes avant de les consommer, elles auront plus de saveur. Les tomates matures mais encore vertes peuvent mûrir à la température de la pièce ; laisser un bout de tige et envelopper les tomates individuellement dans le papieer journal, ou les recouvrir d’un linge. À l’abri du soleil, les tomates peuvent se conserver plusieurs semaines. Ne pas exposer les tomates à des températures au-dessous de 10 degrés C, car le froid arrête le mûrissement.

Les tomates se congèlent mais s’affaissent et perdent leur jus à la décongélation ; on les utilise surtout pour la cuisson et si possible encore congelées. Les blanchir environ 5 secondes afin d’enlever la peau avec facilité et les congeler entières ; éviter de les laisser tremper longtemps dans l’eau, sinon elles perdent saveur et valeur nutritive. On peut cuire les tomates doucement de 5 à 6 minutes avec du sel et du sucre (5 ml – 1 cuillerée à café – de chacun) avant de les congeler ou les congerler non blanchies ; dans ce dernier cas, elles ne se conserveront que 6 mois.

La mise en conserve maison est efficace seulement si les pots sont bien stérilisés et si les tomates ont un taux d’acidité suffisant. Le pH doit être de 4,6 ou moins (plus les tomates sont acides, plus le chiffre est petit), sinon il y a risque d’empoisonnement car des bactéries nocives peuvent s’y développer. L’acidité varie selon la variété des tomates, les conditions climatiques et le moment de la cueillette ; elle diminue au fur et à mesure que la saison avance, les tomates très mûres en ayant peu. Connaître le taux d’acidité des tomates n’étant guère aisé, il est préférable d’ajouter du jus du citron en bouteille (le just de citron frais n’est pas assez concentré) ou de l’acide citrique ; calculer 15 ml (une cuillerée à soupe) de jus de citron pour 500 ml de tomates ou 1 ml d’acide citrique ; ajouter en outre 2 ml (une demi-cuillerée à café) de sel pour une meilleur conservation. Verser ces ingrédients quand les tomates sont dans le récipient.

Délire

Délire comme l’expression de nos vies. Photo de GrandQuebec.com.

Autres recettes avec des tomates :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *