Notre cuisine

Tomates au four

Tomates au four

Recette de tomates au four

Il y a différentes manières d’apprêter les tomates farcies au four qui les rendent très savoureuses et lorsque la viande ou le fromage sont employés, ce plat est suffisamment nourrissant pour un lunch ou un souper.

  • Coupez un morceau du dessus de chaque tomate et enlevez une partie de la substance du centre.
  • Assaisonnez le dedans de la tomate du sel, poivre et d’une goutte ou deux du jus d’oignon.
  • La cavité sera remplie avec la substance ôtée de la tomate, hachée inégalement et assaisonnée légèrement avec le sel, poivre, un petit oignon et, si on le désire, avec un peu d’huile de salade. Ou bien n’importe quelle viande de boeuf froid, hachée, ou de la volaille combinée avec des biscuits émiettés et mis en moule avec le jaune d’un œuf battu ou légèrement humectés avec de la crème et un peu de beurre fondu. Une autre farce qui donnera certainement satisfaction, est celle qui est faite de croûtes et de fromage râpé et humectée d’un œuf battu.
  • Quand les tomates ont été remplies, remettrez le morceau enlevé, saupoudrez avec du paprika et du sel et laissez cuire dans une casserole couverte environ 20 minutes; ôtez le couvercle et laissez cuire de nouveau environ cinq minutes.
  • Servez sur des rôties au beurre.

Note: On obtiendra une apparence tout à fait charmante en roulant autour de chaque tomate, avant la cuisson, une tranche de bacon.

Tomate

Lycopersicum exculentum, famille des Solanacées.

Fruit d’une plante dont on a longtemps cru qu’elle était originaire d’Amérique du Sud, plus particulièrement de la région andine ; les découvertes archéologiques récentes donnent à penser qu’elle viendrait plutôt du Mexique et de l’Amérique centrale. La tomate, qui est consommée comme légume, pousse sur une plante buissonnante, parfois rampante. Son nom est dérivé du mot aztéque tomalt.

Consommée par les peuples autochtones, la tomate intrigua les Espagnols et les Portugais qui la découvrirent lors de la Conquête. Ils la transplantèrent en Europe où elle souleva longtemps la méfiance ; on croyait qu’elle renadit malade, ce qui n’est pas surprenant quand on sait que ses feuilles, ses tiges et ses fruits immatures contiennent un alcaloïde toxique. Par la suite, on la nomma « pomme d’amour » et elle devint un symbole de richesse car quiconque se targuait d’être riche se devait de l’inclure au menu du repas nuptial.

La tomate est souvent transformée en jus, en sauce, en purée et en pâte. Ces produits sont souvent interchangeables dans les recettes ; les substitutions peuvent cependant rendre nécessaire un changement dans la quantité de liquide et des assaisonnements, ainsi :

  • remplacer 125 ml (8 cuillerées à soupe) de pâte de tomates par 240 ml de purée, en enlevant 120 ml du liquide dans la recette et en omettant les épices et le sel ;
  • remplacer 240 ml de jus de tomates par 125 ml de sauce diluée dans 125 ml d’eau ou de bouillon, ou par 60 ml (4 cuillerées à soupe) de pâte de tomates mêlée à 180 ml de liquide.
Parc Pie XII

Parc Pie-XII de Trois-Rivières. Crédit photo : GrandQuebec.com

Tout sur les tomates et tout sur les mets farcis :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *