Notre cuisine

Tartinade à sandwich au chili

Tartinade à sandwich au chili

Recette de la tartinade à sandwich au chili et à la lime

Une portion de beurre par jour ajoute trois kilos de gras saturés à votre alimentation par année. C’est un lourd fardeau pour votre coeur. Remplacez le beurre par la margarine et vous pourriez réduire de 80% votre consommation de gras saturés.

  • Mélangez 1/4 de tasse de margarine molle non hydrogénée
  • 1/2 c. à thé de poudre de chili
  • 1 c. à table de coriandre fraîche hachée
  • 1 gousse d’ail émincée
  • Le zeste râpé d’une lime

Cette tartinade succulente va avec du saumon, des crevettes, du crabe, du thon, du cheddar faible en gras, de tranches de pomme ou de poire.

Utiliser immédiatement ou réfrigérer dans un contenant hermétique jusqu’à trois jours.

On peut utiliser la sauge pour cette recette : sauge (salvia officinalis, famille des Labiées) est une plante aromatique vivace, réputée pour ses propriétés médicinales. Son nom lui vient d’ailleurs du latin salvus signifiant « sauvée » et elle est aussi connue sous le surnom d’herbe sacrée. Il en existe de nombreuses espèces ; certaines sont des herbes, d’autres, des arrisseaux. La plus commune est la sauge officinale, originaire de la région méditerranéenne ; elle atteint environ 30 cm de hauteur. Ses feuilles oblongues d’un vert cendré sont neervurées, lancéolées et velues. Ses fleurs violettes forment des grappes de petites clochettes aux extrémités des tiges. Les feuilles qui, en arabe, lui ont valu le surnom de « langue de chameau ».

Valeur nutritive : La sauge aurait des propriétés médicinales tellement étendues qu’il est impossible de toutes les énumérer ; on affire qu’elle est bonne à tout, possédant à elle seule les vertus d’une vingtaine de plantes. Un proverbre dit : « Qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besion de médecin. » En tisane, mettre 15 ml (1 cuillérée à soupe) de feuilles par tasse d’eau (240 ml) et laisser infuser 10 minutes.

Comment utiliser la sauge : La saveur piquante, corsée et légèrement camphrée de la sauge aromatise agréablement une multitude de plats, facilitant même la digestion des plus riches. L’employer avec discrétion, surtout au début, pour s’y habituer et afin de ne pas masquer la saveur des aliments. L’utiliser en fin de cuisson car cette fine herbe supporte mal l’ébullition et la chaleur. La cuisine de plusieurs pays lui fait une place de choix, notamment celles de la France, de l’Allemagne, de l’Angleterre, de l’Italie et de la Chine. La sauge aromatise viandes, volailles, charcuteries, jambons, farces, légumes, omelettes, soupes, ragoûts, bref presque tout. Elle se conserve facilement sans grande perte de saveur.

On peut y ajouter du safran (Croucus sativus, famille des Iridacées) – le safran a un certain nombre de propriétés médicinales ; on le dit notamment carminatif, antispasmodique, digestif, emménagogue (favorise le flux menstruel) et stimulant. Pour acheter le safrn, se procurer des filaments de safran plutôt que de la poudre, qui est souvent falsifiée. Le meilleur safrn est orangé et son odeur est doucement épicée. En veillissant, le safran dégage une odeur de moisissure.

Manioc

Illustration d’Albert Eckhout, peintre du 17e siècle, image libre de droits.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *