Notre cuisine

Tarte aux tomates et fromage

Tarte aux tomates et fromage

Recette de la tarte aux tomates et au fromage

Abaisse :

  • 125 ml de farine toute usage
  • 125 ml de semoule de maïs
  • 125 ml de farine de blé entier
  • 50 ml de beurre
  • Un peu de sel (facultatif)
  • Environ 60 ml d’eau glacée

Garniture :

  • 125 gr de fromage cottage
  • 125 gr de fromage cheddar râpé
  • 250 de fromage ricotta
  • Deux œufs
  • Une tomate moyenne, coupée en tranches minces
  • 40 mg de farine tout usage
  • 10 ml d’origan séché
  • Un peu de poudre d’ail
  • 20 ml de persil frais haché finement
  • 20 ml de fromage parmesan râpé (facultatif)

Cuisson :

  1. Préchauffez le four à 200 C
  2. Mélangez les farines, la semoule et le sel. Incorporez le beurre
  3. Travaillez la préparation à l’aide d’un coupe pâte jusqu’à ce que le mélange ressemble à de la farine d’avoine
  4. Arrosez de l’eau (une c. à soupe à la fois), en mélangeant avec une fourchette jusqu’à l’obtention d’une consistance homogène
  5. Formez un beignet avec la pâte. Placez ensuite entre deux feuilles de papier ciré et, à l’aide d’un rouleau à pâte, faites une abaisse de 30 cm de diamètre
  6. Retirez la feuille de papier ciré du dessus et renversez l’abaisse dans l’assiette à tarte
  7. Retirez la deuxième feuille de papier ciré
  8. Étendez l’abaisse et découpez l’excédent en suivant le rebord de l’assiette à tarte
  9. Mélangez les ingrédients de la garniture
  10. Étalez le mélange sur l’abaisse et faites cuire une demi-heure
  11. Déposez les tranches de tomate sur la garniture et saupoudrez du reste des ingrédients
  12. Prolongez la cuisson de 10 à 15 minutes ou jusqu’à ce qu’une lame de couteau insérée au centre de la tarte en ressorte propre
  13. Laissez reposer dix minutes avant de servir.

Si vous ajoutez du pruneau (prune déshydratée), n’oubliez pas que les pruneaux sont vendus dénoyautés ou non ; leur grosseur et leur qualité sont variables. Rechercher des pruneaux bien noirs et charnus, ni poisseux, ni moisis. S’ils sont très secs, c’est qu’ils sont vieux ou qu’ils n’ont pas été traités à l’aide d’additifs.

On peut ajouter dans cette recette le shiitake (Lentinus edodes, famille des Agaricacées, autres noms champignon noir – ne pas confondre avec le champignon noir chinois, champignon de forêt. Il s’agit d’un champignon comestible qui, comme le pleurote, pousse sur le bois et peut être cultivé. Le shiitake est originaire d’Asie ; le Japon en fait une culture intensive ; c’est d’ailleurs le terme japonais désignant ce champignon qui s’est imposé un peu partout à travers le monde. Au Japon, ce champignon est l’équivalent du champignon de couche du monde occidental.

Le shiitake est formé d’un chapeau charnu qui atteint généralement de 5 à 20 cm de diamètre. Sa saveur est légèrement aillée et résineuse. Ses tiges sont plus ligneuses que les tiges de la plupart des autres champignons. En Occident, ce champignon est surtout vendu déshydraté. La valeur nutritive : le shiitake déshydraté contient 10 g de protéines, 1 g de matières grasses, 75 g d’hydrates de carbone et 296 calories/100 g ; il est riche en fibres et en niacine. Ce champignon savoureux absorbe la saveur des mets dans lesquels on l’ajoute. On l’utilise et le conserve comme les autres champignons.

(Femme d’Aujourd’hui, Cuisine Santé)

Les mains

Mains. Photo de GrandQuebec.com

Voir d’autres recettes :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *