Notre cuisine

Saumon laurentien

Saumon laurentien

Recette du saumon laurentien avec mayonnaise

Ingrédients :

  • 4 filets de saumon, environ 150 g chacun ;
  • 1/3 tasse de marinade classique en bouteille ;
  • 1 cuillerée à thé d’eau ;
  • 1/4 tasse de mayonnaise ;
  • 6 cuillerées à table de graines de sésame grillées ;
  • 1 cuillerée à table d’huile d’olive.

Préparation :

  • Placez le saumon dans un plat de cuisson peu profond.
  • Versez la marinade sur le poisson et tournez pour enrober.
  • Couvrez et réfrigérez pendant une demi-heure.
  • Ajoutez de l’eau pour le rendre plus doux.
  • Laissez reposer une minute ;
  • Mélangez avec la mayonnaise.
  • Retirez le saumon de la marinade et jetez la marinade utilisée.
  • Enrobez le dessus et les côtés avec les graines de sésame grillées.
  • Dans une poêle antiadhésive de 30 cm, chauffez l’huile à feu moyen – vif.
  • Ajoutez le saumon et cuisez 3 minutes par côté ou jusqu’à ce qu’il soit légèrement doré.
  • Baissez à feu moyen et cuisez jusqu’à ce que le poisson soit opaque et bien cuit, environ 8 minutes.
  • Servez avec la mayonnaise.

Dans cette recette, on peut utiliser le grondin (trigla spp, famille des Trigigés, autres noms et espèces : grondin rouge – T. cuculus, grondin gris – T. gurnardus, grondin rayé – Prionotus evolans, grondin lyre – T. lyra, prionote du nord – Prionotus carolinus). Il s’agit d’un poisson marin à la forme très spéciales, que l’on retrouve le long des côtes. Le grondin a une grosse tête couverte de plaques osseuses et des yeaux hauts et obliques qui lui donnent un regard particulier. Son corps allongé, souvent rouge ou rose, est couvert de grandes écailles. Il est muni de nombreuses nageoires épineuses qui ressemblent à des ailes d’oiseaux. Le grondin marche sur le fond de la mer avec la nageoire située sous son ventre ; il s’en sert aussi pour remuer le sable afin de chercher de la nourriture et pour se cacher. Son nom lui vient de ce qu’il gronde quand il est hors de l’eau, bruit produit par les vibrations de son diaphragme perforé logé dans la vessie.

Deux variétés vivent près des côtes est-américaines, le grondin de la mer du nord (appelé aussi prionote du nord) qui peut atteindre 30 cm de long, et le grondin rayé qui peut mesurer jusqu’à 45 cm. Ces poissons colorés de framboise brunâtre ou de gris brunâtre se ressemblent beaucoup. En Amérique du Nord, le grondin est souvent confondu avec le malachigan, qui fait partie de la famille des Sciaenidés et qui est le seul poisson lacustre et fluvial de son groupe. Le grondin est sovuent rejeté à la mer, probablement à cause de sa forme ou parce qu’il y a peu de chair par rapport à son poids. Il est peu commercialisé, du moins sous son nom, mais il arrive qu’on le retrouve en filets vendus pour d’autres espèces.

Quelle est la valeur nutritive du grondin et sa préparation : La chair maigre et ferme est très bonne. Elle renferme 17 g de protéines, 3 g de matières grasses et 100 calories sur 100 g ; elle est riche en potassium et en calcium. Les filets sont dépourvus d’arêtes ; la peau s’enlève aisément. Retirer le plus tôt possible les nageoires ou le couper en filets pour éviter de se blesser. Laisser le poisson entier ou le couper en filets ou en tronçons.

Utilisation du grondin : Le grondin est excellent cuit au four, poché, sauté, frit, fumé, etc. Éviter la chaleur trop vive. S’il est grillé avec la peau, bien la badigeonner car elle est fragile.

Arbre amour

L’amour et les mémoires perdues. Photo de GrandQuebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *