Notre cuisine

Salade de poulet Waldorf

Salade de poulet Waldorf

Recette de la salade de poulet Waldorf

Ingrédients :

  • 1 1/2 tasse (350 g) de riz
  • 3 branches de céleri hachées
  • 2 oignons verts hachée fin
  • 1 pomme rouge, coupée en dès
  • 2 tasses de poulet cuit ou braisé*, coupé en dès
  • 1/2 tasse de noix de Grenoble hachées grossièrement
  • 1 tasse de raisins verts sans pépins, coupés en deux
  • 3/4 tasse (175 g) de sauce à salade
  • 1 c. à table de jus de citron

Préparation :

  1. Cuire le riz comme indiqué sur tous les emballages. Refroidir.
  2. Ajouter le reste des ingrédients et bien mélanger.
  3. Couvrir et réfrigérer.

Donne six portions. Information nutritionnelle par portion : fibres alimentaires – 2g, glucides – 32g, matières grasses 25g, protéines – 18g, calories – 420.

*Pour braiser le poulet : Cuire à basse température et à la chaleur humide (obtenue par la vapeur qui se dégage du liquide ajouté). La casserole doit être épaisse et munie d’un bon couvercle qui garde la vapeur à l’intérieur. Ce procédé et idéal pour les viandes moyennement épaisses et peu tendres, qui ont besoin de la chaleur humide pour que leur collagène devienne gélatineux. Plus les morceaux sont petits, plus la cuisson est rapide mais plus il y a de jus qui s’écoule de la viande ; on peut les enrober de farine pour réduire l’écoulement au minimum.

Dans un premier temps, dégraisser la viande puis la faire revenir sur toutes ses faces pour qu’elle se colore ; utiliser très peu de corps gras. Si désiré, retirer la viande, égoutter le gras puis faire revenir brièvement des légumes coupés finement. Déposer la viande sur ces légumes, assaisonner (sans saler ni poivrer sauf si la viande est panée ou enfarinée) puis ajouter du liquide (bouillon, eau, vin, bière, jus de pomme, etc.). Plus la quantité de liquide est importante, plus le risque que la viande bouille est grand, ce qui donne un bouillon délicieux mais une viande aux fibres sèches et à la saveur amoindrie. Pour être sûr que la viande ne bouillira pas, on peut la placer sur une grille ; ceci permet également d’uniformiser et de raccourcir la cuisson. Cuire en mijotant doucement et ne pas dépasser 85 degrés C si on choisit de cuire au four à très basse température (calculer 3 fois plus de temps qu’ordinairement) et pas plus de 160 degrés C à la cuisson habituelle. Éviter une cuisson trop longue qui laisse la viande fibreuse et moins savoureuse. Dégraisser le bouillon avant de servir ; s’il n’est pas assez concentré, l’amener à ébullition (après avoir enlevé la viande).

Notons aussi que crues, les viandes dites maigres contiennent de 5 à 10 g de matières grasses/100 g (cheval, lapin, poulet, pintade, certaines parties du veau), les viandes-mi-grasses, de 10 à 15 g (parties maigres du boeuf, du veau et du porc), et les viandes grasses, environ 20 g (la plupart des parties du mouton, certaines parties du boeuf, du porc et de la dinde). Le gras est le principal facteur de la sapidité de la viande.

Station de la Concorde

Station du chemin de fer de la Concorde, ville de Laval. Photographie de GrandQuebec.com.

Voir aussi les recettes suivantes :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *