Notre cuisine

Roulés aux bocconcini

Roulés aux bocconcini

Roulés aux bocconcini et aux courgettes

Avec quelques gouttes d’huile d’olive italienne vous pouvez infuser le goût de la Méditerranée à vos aliments. Visitez vos marchés locaux pendant la saison estivale et faites l’expérience des aliments frais dans le voisinage.

Rehaussez leurs qualités nutritives naturelles avec le goût de l’huile d’olive et n’oubliez pas de servir beaucoup de pain croûté en à côté pour absorber toute cette délicieuse huile aromatisée.

Ingrédients :

  • 1/3 tasse d’huile d’olive extra vierge
  • 4 boules moyennes ou 16 petites boules de bocconcini, coupées en petits cubes
  • Deux gousses d’ail émincées
  • Quatre grandes feuilles de basilic frais, hachées
  • 1 c. à table de romarin frais haché
  • 1 c. à table de feuilles de thym frais hachées
  • Un peu de flocon de poivron rouge, de sel et de poivre
  • Une tomate moyenne épépinée, en cubes
  • Une courgette moyenne tranchée en six tranches de 0,3 cm
  • Huile d’olive extra vierge pour badigeonner

Préparation :

  1. Mélanger l’huile d’olive, le bocconcini, l’ail, le basilic, le thym, le romarin, les flocons de poivron rouge, de poivre et de sel dans un contenant refermable.
  2. Mariner au réfrigérateur pendant au moins six heures ou jusqu’au lendemain.
  3. Une heure avant de servir, sortir le contenant du réfrigérateur et incorporer la tomate.
  4. Préchauffer le gril à feu moyen.
  5. Badigeonner légèrement d’huile les deux côtes des tranches de courgettes.
  6. Faire griller jusqu’à ce qu’elles soient ramollies.
  7. Déposer dans une assiette et laisser refroidir complètement.
  8. Placer une c. à table du mélange de bocconcini à une extrémité de chaque tranche de courgette et rouler fermement.
  9. Servir immédiatement (donne quatre portions).

On peut ajouter le homard dans cette recette :

Quelle est la valeur nutritive du homard ?

La composition de la chair varie selon les saisons et la partie du corps d’où elle provient ; ainsi la queue contient plus d’éléments nutritifs que les pinces. Le homard bouilli contient 17 g de protéines, 2 g de matières grasses et 88 calories/100 g. Il est riche en sels minéraux, particulièrement en potassium et en phosphore ; il contient du choléstirol.

Comment acheter le homard ?

Un homard acheté vivant peut être plus savoureux qu’un homard cuit. S’assuer qu’il est bien en vie en le soulevant (le tenir sur le dessus par les côtés); il devrait replier brutalement sa queue sous son corps. Ses pinces sont presque toujours neutralisées par un élastique ou une cheville de bois, sinon s’en méfier car elles saisissent fermement. Si le homard est cuit, il devrait avoir l’oeil noir et brillant, une chair ferme et une bonne odeur ; s’assurer qu’il était bien vivant avant la cuisson en tirant sur sa queue, elle devrait se replier d’elle-même. Le homard s’achète aussi surgelé ou en conserve ; dans ce derneir cas, il est en pâté prêt à être tartiné ou en morceaux.

Comment préparer le homard ?

Dans certaines recettes, on doit couper le homard vivant. Comencer par neutraliser les pinces en les enlevant, puis sectionner la colonne vertébrale en appuyant le homard sur son ventre et en introduisant le couteau sur le dessus de la carapace, à l’intersection du corps et de la queue. Finir en le fendant sur la longueur ou en le coupant en morceaux. Enlever les intestins situés sous la queue et les poches à graviser à la naissance de la tête. Le homard cuit se coupe de la même façon sauf qu’il n’est plus nécessaire de sectionner la colonne vertébrale, ni de se méfier des pinces.

Terrasse Turquotte

Terrasse Turquotte à Trois-Rivières. Photographie de GrandQuebec.com.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *