Notre cuisine

Riz au fenouil

Riz au fenouil

Riz basmati et riz sauvage au fenouil

  • 1/2 tasse (125 mg) de riz sauvage, non cuit
  • 1/2 tasse (125 mg) de riz basmati ou riz de grains long, non cuit
  • Une tasse (250 mg) de bulbe de fenouil haché
  • 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive
  • Un oignon moyen haché finement
  • Deux gousses d’ail émincées
  • 1 1/2 tasse (375 g) de bouillon de poulet
  • 1 cuillérée à thé (5 ml) de zeste d’orange râpé
  • 1/4 tasse (60 ml) de persil frais haché
  • Deux cuillerées à soupe d’amandes hachées
  • Un peu de sel et de poivre finement moulu
  • Deux tasses (500 ml) d’eau

Cuisson :

  1. Dans une casserole, versez l’eau et amenez à l’ébullition.
  2. Ajoutez le riz sauvage et baissez le feu.
  3. Couvrez et laissez cuire de 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce que le riz soit tendre et les grains ouverts. Égouttez.
  4. Pendant ce temps, faites chauffer l’huile dans un poêlon.
  5. Faites revenir l’oignon, le fenouil et l’ail de quatre à six minutes, en remuant constamment.
  6. Ajoutez le riz basmati et laissez chauffer pendant une minute en remuant fréquemment.
  7. Ajoutez le bouillon et le zeste d’orange.
  8. À feu vif, portez à l’ébullition.
  9. Réduisez le feu, couvrez et laissez mijoter un quart d’heure ou jusqu’à ce que le riz soit tendre et le liquide ait été absorbé.
  10. Retirez du feu.
  11. Incorporez le riz sauvage, le persil, les amandes, le sel et le poivre.
  12. Couvrez de nouveau et laissez reposer cinq minutes.
  13. Défaites à la fourchette et servez.

Donne douze portions.

Apport nutritif pour une portion de 1 tasse : Calories – 141, calories/gras – 15,  gras saturé – 1 g, total de gras – 2g, cholestérol – 0, sodium – 150,  total hydrates de carbone – 28 g, sucre – 1 g, fibres alimentaires – 1g,  protéines – 4 g.

Le grain de riz est recouvert d’une enveloppe dure et non comestible, la balle ; il doit donc être décortiqué. Le procédé employé a une influence déterminante sur la saveur, la valeur nutritive et la durée de conservation car le riz est composé de plusieurs couches qui n’abritent pas les mêmes éléments nutritifs ; ainsi plus de 80 % de la thiamine, 56 % de la ribolfavine, 65 % de la niacine, 60 % de l’acide pantothénique et 85 % de matières grasses logent près de la surface. Les pertes de nutriments sont plus ou moins grandes selon le nombre de couches qu’on enlève au riz. Il existe plusieurs procédés de décorticage, à partir du traditionnel battage, piétinage ou pilage, jusqu’au décorticage industriel à l’aide de brosses ou de solvants.

Le riz est commercialisé sous plusieurs formes, notamment en riz brun, riz brun à cuisson rapide, riz étuvé, riz blanc, riz camolino, riz blanc précuit et riz assaisonné.

Riz brun (riz complet ou riz naturel) : Riz entier débarrassé de son écorce extérieure fibreuse et non comestible. En Europe, on appelle souvent le riz brun « riz cargo », car autrefois c’est sous cette forme que les navires venant de l’Extrême Orient le livraient. Ce riz contient presque toujours des grains verts, grains qui n’étaient pas encore arrivés à pleine maturité au moment de la récolte. Cela est inévitable car les grains ne mûrissent pas au même rythme et les trier avant ou après la moisson s’avère difficile et coûteux. Ces grains sont aussi présents dans le riz blanc mais on ne le note pas à cause de décorticage poussé. Le riz brun est le plus complet dez riz sur le marché. Sa saveur, qui rappelle la noisette, est plus prononcée que celle du riz blanc.

Voir aussi :

riz

Riz cuit. Photographie de GrandQuebec.com.

Autres recettes de riz :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *