Notre cuisine

Recette de poisson

Recette de poisson

Recettes de poisson

Voici nos recettes de délicieux plat de poisson.

Tout d’abord, n’oubliez pas :

Pour vous assurer de la fraîcheur d’un poisson, vérifiez la brillance et la clarté de ses yeux. D’ailleurs, les ouïes ne doivent pas dégager de mauvaises odeurs, car c’est un signe que le poisson se décompose.

Les filets de poisson congelés doivent être recouverts d’une pellicule de glace, laquelle indique que le poisson ne risque pas de se dessécher.

Si vous redoutez les arêtes, il est presque impossible d’en avaler, mais si cela arrive avalez de la mie de pain jusqu’à ce que vous ne ressentiez plus d’inconfort dans la gorge.

Le saumon en conserve : il se prépare en sandwichs, salades, pâtés, sauces, quiches, etc. Comme il est cuit et mis en boîte dans son propre jus, il arrive parfois qu’il contienne arêtes ou vertèbres ; on peut facilement les manger car elles sont très friables et elles constituent une importante source de calcium. On devrait également utiliser le liquide, qui contient aussi des éléments nutritifs. Le saumon est également pmis en conserve sous forme de pâté, surtout utilisé pour recouvrir canapés et sandwichs. Cette préparation est particulièrement calorifique, car outre le fait que le saumon est un poisson assez gras, des matières grasses lui sont ajoutées.

Plie : Pleuronectes spp. famille des Pleuronectidés. Autres noms et espèces : plie canadienne (Hippoglossoides platessoides), flet (Platichthys flesus), plie rouge (Pseudopleuronectes americanus), plie grise, plie lisse, plie fraîche (ou carrelet), limande, sole citron (ou limande à queue jaune), limande sole, cardeau d’été. Poisson marin très abondant dans l’Atlantique et le Pacifique. La plie est souvent confondue avec la sole. La véritable sole vit uniquement près des côtes européennes. On a tenté il y a quelques années de l’acclimater à la froideur qui prévaut dans l’Atlantique Ouest, mais ce fut peine perdue ; c’est regrettable, car sa chair très fine est inégalable. Au Québec, les plies les plus courantes sont la plie rouge et la plie canadienne ; on les retrouve dans les assiettes au restaurant sous le nom de “filet de sole”. Les plies ont des teintes et des tailles variables ; elles dépassent rarement 60 cm et leur poids se situe habituellement entre 0,5 et 2 kg. Les plies renferment beaucoup d’arêtes ; c’est d’ailleurs à cause des arêtes que ces poissons sont surtout vendus en filets (frais ou congelés). Il n’est pas nécessaire de les dépouiller pour les cuire, il faut cependant les écailler. Les oeufs de ces poissons sont excellents.

Crue, la plie contient en général 15 g de protéines, 0,5 g de matières grasses et 68 calories/100 g. La chair des plies est délicate et savoureuse (la chair des limandes est moins savoureuse, celle de la limande sole entre autres est fade et filandreuse) ; l’apprêter simplement pour ne pas en maquer la finesse.

poissons

Poissons au Québec. Photographie de GrandQubec.com.

Nos recettes de poisson :

Poissons du Québec :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *