Notre cuisine

Mahi-mahi grillé

Mahi-mahi grillé

Mahi-mahi grillé avec salsa aux pêches

Ingrédients :

  • Aérosol de cuisson antiadhésif
  • 3 pêches moyennes, lavées, pelées et hachées grossièrement
  • 1/2 petit poivron rouge coupé en dés
  • 1/2 petit poivron vert coupé en dés
  • 1/4 oignon rouge coupé en dés
  • 1/2 piment jalapeno, coupé finement en dés
  • 1/4 tasse de coriandre fraîche hachée
  • 1 c. à table de jus de limette
  • 4 tranches de mahi-mahi, 6 oz (175) chacune, lavées et épongées
  • 1 c. à table d’huile d’olive extra-vierge
  • 1/2 c. à thé de sel
  • 1/2 c. à thé de poivre noir

Cuisson :

  1. Préchauffer le gril à feu moyen-vif en le vaporisant d’aérosol de cuisson antiadhésif
  2. Placer les pêches, les poivrons, l’oignon, le piment jalapeno, la coriandre et le jus de limette dans un grand bol et bien mélanger.
  3. Couvrir et réfrigérer.
  4. Badigeonner le poisson d’huile et assaisonner de sel et de poivre.
  5. Placer le poisson sur le gril et faire griller 5 minutes de chaque côté, ou jusqu’à ce que le poisson soit cuit et se défasse facilement à la fourchette. Servir le mahi-mahi avec de la salsa aux pêches.

Donne 4 portions.

Si on veut, on peut utiliser le topinambor, appelé aussi artichaut de Jérusalem, en anglais, ce terme serait une déformation du mot italien girasole aricocco (tournesol comestible), car le topinambour est un proche parent du tournesol ; sa saveur rappelle celle des artichauts et sa partie aérienne tourne aussi vers le soleil. En français, le mot topinambour aurait pour origine topinambus, nom d’une tribu mexicane, Topinambus, qui faisait une grande consommation de ce tubercule. Le plant de topinambur mesure entre 1 m 80 cm à 3 m de haut. Il est tellement grand et décoratif que dans certaines parties du globe, tels le Moyen-Orient et le sud des États-Unis, on s’en sert pour clôturer les terrains. Il pousse facilement et on peut difficilement s’en débarrasser car il est très résistant.

Les tubercules irréguliers et noueux atteignent de 7 à 10 cm de long et de 3 à 6 cm de diamètre. Selon les variétés, leur couleur varie du blanc au jaune en passant par le rouge ou le bleu. Leur saveur et leur texture diffèrent selon qu’ils sont consommés crus ou cuits. Crus, ils sont croustillants et sucrés, d’une saveur délicate et d’une texture rappelant les châtaignes d’eau. Cuits, ils s’humidifient et deviennent pâteux, un peu comme les marrons cuits. La saveur des topinambours s’améliore avec le temps, surtout si on les récolte après un léger gel.

Quelle est la valeur nutritive du topinambour ?

Le topinambour contient 80 % d’eau, 2 g de protéines, des matières grasses à l’état de traces, 17,5 g d’hydrates de carbone, 0,8 g de fibres et 76 calories/100 g ; il est riche en phosphre et en potassium. Il renferme de l’inuline, un hydrate de carbone voisin de l’amidon, qui n’est pas dommageable pour les diabétiques, il cause parfois de la flatulence ; les personnes fragiles ou qui en mangent pour la premières fois devraient n’en consommer qu’une petite portion.

Comment acheter le topinambour ?

Pour acheter le topinambour, rechercher les topinambours fermes avec une peau intacte. Plus leur forme est régulière, plus ils se laent et se pèlent facilement.

Comment utiliser le topinambour ?

Ce légume est utilisé de diverses façons ; il peut être mangé cru ou cuit, être mariné, apprêté aux soupes, au gratin, etc. On le sert en hors-d’oeuvre ou on l’incorpore aux soupes, crêpes, beignets, etc. Il confère aux salades une touche rafraîchissante et il remplace agréablement pommes de terre et châtaignes d’eau. On tire de l’alcool des topinambours fermentés et distillés ; lorsqu’ils sont séchés, on les transforme en une farine très nourrissante.

Asperges

Asperges frits. Photographie de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *