Notre cuisine

La râgougnasse, MIAM

La râgougnasse, MIAM

Recette de la Ragougnasse (pour 1 personne)

Ingrédients :

  • riz (plein)
  • petits pois (la demi-boîte entamée d’hier, par exemple)
  • curry (un peu)
  • jambon (2 tranches)
  • oignon, ail, cumin, gingembre si ça existe dans vos placards

Mode d’emploi :

Dans une poële, faîtes revenir le riz avec l’oignon dans de l’huile, ajouter le curry et éventuellement d’autres épices, recouvrir de liquide. Une fois le liquide presque absorbé, ajouter les autres ingrédients (petits pois et jambon coupé en lamelles). Brassez bien pendant quelques minutes. Voilà c’est prêt. Vous pouvez préparer le dimanche de grosses quantités de ragougnasse pour emporter (ça fait un p’tit lunch sympa en semaine).

Historique de la recette :

Cette recette nous a été transmise par Pascale B. qui en a hérité par tradition familiale.

Variantes Régionales :

On note des variantes importantes en fonction des régions et de ce qu’il reste dans le frigidaire. On peut ainsi ajouter du maïs, de la courgette ou n’importe quel légume, des lamelles de cornichon ou de saucisson, mettre des pâtes à la place du riz, du poulet à la place du jambon… Bref, la ragougnasse, c’est chouette parce que ça liquide les restes, c’est vite prêt et très équilibré par la variété des ingrédients.

Comment acheter les pâtes alimentaires ?

Rechercher des pâtes intactes, de couleur unifrome, exemptes de taches noires ou blanches et placées dans des emballages non endommagés, Les pâtes fraîches devraient avoir une bonne odeur car celles qui sentent le suri manquent de fraîcheur.

Comment cuire les pâtes alimentaires ?

Que de controverses autour de cette courte question. Tantôt on préconise la cuisson à pleine ébullition, tantôt on vante les mérites de la cuisson par frémissement, tantôt on prône l’ajout d’eau froide durant la cuisson, etc. On s’accorde cependant sur certains principes; que les pâtes soient saisies (elles pourront rester fermes), qu’elles circulent librement (elles ne colleront pas et cuiront uniformément) et qu’elles puissent gonlfer (les pâtes déshydratées de bonne qualité quadruplent de volume). Les pâtes doivent donc cuire dans une grande quantité d’eau (environ 2 litres par kilo) et doivent être plongées rapidement en pluie dans une eau en pleine ébullition, en étant remuées délicatement à mesure qu’elles amolissent. C’est ensuite que les avis diffèrent ; la cuisson se poursuit à feu vif et à découvert ou à feu lent et en mettant le couvercle sur la casserole ; à chaque personne de faire son choix. Le degré de cuisson est aussi une question de goût mais la cuisson « al dente » à l’italienne (pâtes encore fermes et élastiques) est généralement recommandée (vérifier le degré de cuisson un peu avant la fin pour éviter de trop cuire ; ne pas arrêter la cuisson trop tôt car des pâtes peut cuites gonflent dans l’estomac). Le temps de cuisson varie selon la composition des pâtes, leur forme et leur teneur en humidité ; ainsi, la farine de blé dur prend plus de temps à cuire que la farine de blé mou et les pâtes fraîches cuisent plus rapidement (2 à 3 minutes) que les pâtes déshydratées (4 à 15 minutes) ; les pâtes coupées cuisent plus vite que les longues, les farcies plus lentement que les creuses. Les pâtes fraîches remontent ç la surface de l’eau quand elles sont cuites.

Bob Mackie Barbie

Barbie Lisette (tailleur Bob Mackie). Photo de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *