Notre cuisine

Produits aphrodisiaques

Produits aphrodisiaques

Produits aphrodisiaques au Québec

Virgile a dit que « la faim est mauvaise conseillère ». En effet, tout le monde est tenté de cuisiner pour l’être aimé, peu importe qu’il s’agisse de cuisine quotidienne, exotique ou aphrodisiaque. Plus encore, au Québec, plusieurs magasins de produits africains, asiatiques ou latino-américains offrent des produits aphrodisiaques qui sont censés attirer l’être aimé chez vous.

D’ailleurs, il est inutile de courir jusqu’à une épicerie indienne pour acheter ces produits, puisque plusieurs croyances populaires assignent ces qualités à des produits accessibles dans toutes les épiceries. Plusieurs personnes sont convaincues que l’artichaut, le céleri, la fraise, la crème sure, l’avoine, les huîtres, l’oignon, l’ail, le chocolat et quelques variétés de noix posséderaient des propriétés aphrodisiaques.

Cependant, une question se pose : les aliments aphrodisiaques existent-ils vraiment ?

Alors, si vous étiez sûr que des pêches trempée dans du vinaigre de pommes au menu vous aideront à séduire votre ami(e), détrompez-vous, rien ne le prouve.

Les experts nutritionnistes sont unanimes : la science ne possède pas de données scientifiques qui confirment les vertus aphrodisiaques de certains produits. Des recherches scientifiques menées un peu partout dans le monde aboutissent à la même triste conclusion : les produits aphrodisiaques n’existent pas !

Toutefois, ne renonçons pas à ces produits. D’abord, ils sont riches en vitamines et leur saveur est vraiment agréable. Et puis, c’est votre geste qui séduit d’abord, pas le contenu de votre menu.

De plus, plusieurs de ces produits ont une haute teneur en fer, iode, phosphore, zinc, en vitamines, ils agissent donc sur votre organisme, en augmentant votre énergie et dynamisme.

Après avoir consommé un produit délicieux, on est de bonne humeur, l’imagination et l’effet psychologique feront le reste.

Mais attention, l’alcool dont la consommation réduit le contrôle de soi et les inhibitions a un effet qui est interprété par certains comme « aphrodisiaque ». Or, vous risquez d’être très déçu(e), si vous misez sur l’alcool dans votre stratégie de séduction.

Bonne chance !

Comment préparer les huîtres ?

Ouvrir une huître n’est pas chose facile. Il est préférable de ne pas utiliser un couteau de cuisine car les risques de se couper sont trop grands et par surcroît, le couteau peut se briser. Utiliser des instruments en acier inoxydable car les autres donnent à l’huître un goût de métal. Il existe un couteau spécialment conçu pour cette tâche qui a une poignée solide et une lame épaisse. Tenir l’hupitre fermement d’une main, côté bombé en dessous, on perd ainsi moins de liquide. Insérer la lame du couteau entre les écailles, près de la charnière, en la faisant pivoter pour sectionner le ligament ; l’huître se relâche et il devient facile de couper le muscle addicteur et de séparer les écailles. On peut choisir de protéger sa main d’un gant ou d’un papier épais au cas où le couteau glisserait. Il ne reste plus qu’à retirer les éclats d’écailles (si nécessaire). L’huître s’ouvre aussi après avoir été mise au four moyennement chaud de 30 à 60 secondes ou après avoir été passée à la vapeur quelques secondes, ce qui aide à ramollir le muscle adducteur.

S’il faut laver l’huître (ce n’est pas recommandé), le faire uniquement avant de la consommer sinon elle meurt. Ne jamais la laisser tremper dans l’eau car elle s’oeuvre, perd son jus et meurt. C’est une fois ouverte qu’il devient possible d’évaluer la fraîcheur ; garder uniquement les huîtres au corps ferme et dodu, qui baignent dans un liquide limpide et dont l’odeur est agréable.

Produits aphrodisiaques.

Produits aphrodisiaques. Photo – GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *