Notre cuisine

Poulet grillé au miel

Poulet grillé au miel

Recette du poulet grillé au miel et à la moutarde

  • 8 poitrines moyennes de poulet désossées et sans peau
  • Une tasse de mayonnaise (250 mL)
  • 4 c. à table de moutarde (Dijonnaise)
  • 2 c. à table de miel
  • 2 c. à thé de vinaigre de cidre de pomme
  • Un peu de poivre noir moulu
  • Une pincée de sel
  • 4 oignons verts, hachés

Cuisson :

  1. Mélanger tous les ingrédients sauf le poulet, dans un bol moyen.
  2. Réserver la moitié de mélange.
  3. Griller ou rôtir le poulet, en le badigeonnant fréquement avec le reste du mélange de mayonnaise, jusqu’à ce que le poulet soit cuit, en le tournant une fois.
  4. Servir le poulet avec le mélange de mayonnaise réservé et garnir au besoin d’autres oignons verts hachés.

Poulet

(Gallus gallus, familles des Gallinacés) : Petit de la poule, volatile domestiqué en Asie du Sud-Est il y a plus de 4500 ans. Le poulet est facile à élever et peu exigeant quant à la nourriture, car il peut s’alimenter avec des déchets de table et en grattant le sol ; il est consommé presque universellement. Cette consommation a connu des fluctuations tout au long de l’histoire ; à certaines époques, le poulet fut considéré comme un mets de luxe figurant aux menus des festivités et des repas dominicaux, tandis qu’à d’autres périodes il tombait dans l’oubli. Jamais cependant le poulet n’a été aussi populaire que depuis le Seconde Guerre mondiale. Le développement d’une industrie florissante, qui accélère la croissance des volailles et qui en produit massivement, a permis de l’offrir à des prix abordables pour la plupart des gens. L’intérêt pour le poulet s’est aussi accru lorsqu’on l’a présenté comme une alternative à la viande rouge. Les méthodes modernes d’élévage n’ont cependant pas que des aspects positifs, plusieurs ont des conséquences déplorables sur la santé.

Cuisson des légumes

On verra ici l’importance de différents facteurs dans le principal mode de cuisson des légumes, c’est-à-dire, la cuisson à l’eau :

La cuisson à l’eau est la plus couramment employée, la plus mal utilisée et la plus fréquemment condamnée. Elle est simple – les légumes bouillent dans de l’eau – mais elle occasionne une baisse importante de la valeur nutritive, surtout lorsque l’on jette l’eau de cuisson. Plusieurs facteurs concourent à augmenter ou à diminuer la perte de nutriments :

  • la quantité d’eau utilisée ;
  • la température de départ de l’eau ;
  • l’ajout de bicarbonate de soude, d’un ingrédient acide ou de sel,
  • l’utilisation ou la non-utilisation d’un couvercule.

Il est préférable d’utiliser le moins d’eau possible (font exception les légumes verts). Conserver l’eau de cuisson, elle est riche en vitamines et en sels minéraux que les légumes ont perdu en cuisant (l’employer pour cuisiner soupes et sauces). Se servir d’une casserole permettant une cuisson uniforme et surveiller le niveau d’eau pour empêcher que les légumes collent.

Forêt humide

Forêt humide tropicale, un des cinq écosystèmes du Biodôme de Montréal. Photographie de GrandQuebec.com.

Recettes de poulet:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *