Notre cuisine

Poulets entiers grillés

Poulets entiers grillés

Recette de poulets entiers grillés avec sauce barbecue crémeuse

Ingrédients :

2 poulets à rôtir (1,5 kg – 4 lb chacun), lavés, épongés, colonne vertébrale enlevée avec un couteau tranchant, puis aplatis en appuyant sur le dos.

2 c. à table d’huile d’olive.

1 c. à table chacun de paprika, poudre de chili et feuilles d’origan séchés mélangés.

1 tasse de mayonnaise.

1 c. à thé de vinaigre de vin blanc.

1 c. à table de raifort préparé.

1 c. à table de jus de citron.

1 c. à thé de sauce piquante.

Sel et poivre.

Cuisson :

Préchauffer le gril à feu moyen-vif.

Badigeonner uniformément l’huile, puis le mélange d’épices sur les deux poulets.

Placer le poulet sur le grill, les os vers le bas et la viande vers le haut.

Fermer le brûleur directement sous le poulet, ou dans le cas d’un barbecue au charbon de bois, déplacer les briquettes du même côté.

Couvrir et faire cuire le poulet à la chaleur indirecte jusqu’à ce que la température interne atteigne 180 F (82C), environ 1 à 1 1/2 heure.

Dans un petit bol, mélanger la mayonnaise, le vinaigre, le raifort, le jus de citron, la sauce piquante, le sel et le poivre.

Servir le poulet avec la sauce barbecue crémeuse en à-côté. Donne dix portions.

Vinaigre

L’obtention du vinagre est fort simple car l’acidification de l’alcool se produit spontanément au contact de l’air. Elle prend forme quand apparâit un mince voile qui recouvre le liquide ; ce voile se transforme petit à petit en une masse gélatineuse, appelée  « mère », qui s’enfonce graduellement dans le liquide.

Même s’il se produit naturellement, le vinaigre est le plus souvent fabriqué à partir d’une culture ; le procédé traditionnel, dit à « l’ancienne », subiste encore de nos jours mais il est beaucoup plus rare que le procédé industriel.

Procédé traditionnel : Le vinaigre est produit dans des barils de chêne où il est ensemencé avec la mère de vinaigre ; il fermente plusieurs semaines, parfois jusqu’à 6 mois, après quoi il est mis en bouteille. Non pasteurisé, ce vinaigre conserve tout son arôme et sa couleur. Il arrive après un certain temps qu’il s’y reforme de la « mère », substance comestible que l’on peut laisser, filtrer ou utiliser pour fabriquer son propre vinaigre.

Procédé industriel : Le liquide est mis dans de vastes cuves métalliques chauffées, munies de génératrices et de pompes, et il est ensemencé à l’aide de bactéries. Il subit ensuite une fermentation accélérée qui peut durer aussi peu que 24 heures et qui requiret parfois l’ajout de produits chimiques tels de la potasse, du phosphate d’aluminium, de l’anhydride sulfureux et des sulfites. Il est ensuite pasteurisé et parfois distillé; il en résulte un liquide clarifié, qui a perdu une partie de son bouquet et qui ne peut contenir de mère de vinaigre.

Quelle est la valeur nutritive du vinaigre ?

Le vinaigre est composé en grande partie d’eau (autour de 95 %). Il ne contient ni protéines, ni matières grasses, ni vitamines, presque pas d’hydrates de carbone et très peu de calories (2/15 g). Le vinaigre non pasteurisé contient plusieurs sels minéraux en quantité infime, sauf le potassium et le phosphate est presque dépourvu de sels minéraux. Plus son degré d’acide acétique est élevé, plus le vinaigre est acide ; il contient habituellement entre 5 et 7 % d’aicide acétique.

Dindes

Dindes de la ferme Riverdale, à Toronto, photgraphie de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *