Notre cuisine

Poulet cacciatore

Poulet cacciatore

Recette du poulet cacciatore

Ingrédients :

  • Une cuillerée à table d’huile d’olive
  • Deux libres (un kilo) de hauts de cuisse de poulet, désossés et sans peau, parés du surplus de gras, assaisonnées de poivre
  • Un oignon, pelé et tranché
  • Un poivron rouge évidé et tranché
  • 8 oz de champignons tranchés
  • Deux gousses d’ail, émincées
  • Un sachet de mélange à soupe aux tomates et légumes
  • Une boîte (976 ml) de tomates en dès
  • Une tasse (250 ml) de vin rouge
  • Une tasse (250 ml) d’eau
  • ¼ tasse de basilic frais haché finement
  • Riz chaud ou nouilles au beurre

Cuisson :

  1. Faire chauffer l’huile dans une grande poêle antiadhésive profonde à feu moyen-vif
  2. Faire revenir le poulet par petites quantités, des deux côtés, réserver
  3. Baisser à feu moyen et ajouter l’oignon, le poivron rouge, les champignons et l’ail
  4. Cuire, en remuant, pendant cinq minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient tendres et dorés
  5. Verser le mélange à soupe sur les légumes dorées
  6. Ajouter les tomates, le vin et l’eau
  7. Remettre le poulet dans le liquide
  8. Laisser mijoter à découvert pendant 30 minutes, en tournant le poulet de temps à l’autre, jusqu’à ce que la sauce épaississe
  9. Ajouter le basilic et servir sur le riz.

Donne six portions.

Le poulet

Le poulet de grain peut être plus jaune que le poulet « industriel », couleur qui lui vient de son alimentation et des méthodes d’abattage. Ce poulet ne reste qu’une vingtaine de secondes dans une eau chaude (entre 65 et 71 degrés C) avant d’être plumé, tandis que le poulet industriel séjourne 2 minutes dans l’eau plus froide (entre 49 et 57 degrés C) ; la chaleur accentue quelque peu le jaunissement. Il faut plus de temps au poulet nourri exclusivement au grain pour atteindre le même poids à la fin de sa vie que poulet industriel. Il coûte plus cher mais la différence de prix n’est pas toujours aussi élevée qu’elle le paraît, car ce poulet est moins gras (du moins le véritable poulet de grain) et il absorbe moins d’eau lors du plumage, donc la perte à l’achat et à la cuisson est moindre. À l’achat, si le poulet perd de l’eau, c’est qu’il n’a pas été nourri au grain.

Quelle est la valeur nutritive du poulet ?

La chair crue du poulet contient 21 g de protéines, 3 g de matières grasses et 119 calories/100 g ; si on inclut la peau on obtient 19 g de protéines, 15 g de matières grasses et 215 calories/100 g. Lorsqu’elle est rôtie, elle renferme 29 g de protéines, 7 g de matières grasses et 190 calories/100 g ; en incluant la peau on obtient 27 g de protéines, 14 g de matières grasses et 239 calories/100 g. Le contenu en matières grasses et par le fait même en calories est très variable puisqu’il dépend de divers facteurs, notamment des méthodes d’élevage, de l’âge du poulet et du mode de cuisson. Un poulet jeune est mois gras qu’un vieux ; dégraissé et cuit sans corps gras, le poulet est plus maigre que le bœuf et le porc. La chair du poulet contient à peu près la même proportion d’acides gras saturés et de cholestérol que le maigre des animaux de boucherie. Le poulet est riche en niacine (plus même que le porc), en acide pantothénique, en riboflavine et en phosphore.

Rivière de l'Achigan

La Rivière L’Achigan à partir de la route 341 à L’Épiphanie. Source de la photographie : Jarmuz. commons.wikimedia.org/wiki/File:Rivi%C3%A8re_L%27Achigan.jpg.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *