Notre cuisine

Pouding aux fruits

Pouding aux fruits

Recette du pouding économique aux fruits

Cette recette ancienne et très simple est unique, nous nous sommes submergés dans les revues canadiennes anciennes pour trouver quelques recettes oubliées.

Mais toutes elles sont bien applicables de nous jours et ce pouding est quelques chose d’incroyable.

N’importe quel jus de fruit convient à ce pouding, mais les jus de framboises, de bleuets ou de cerises sont particulièrement bons.

  • Faites chauffer le jus du fruit,
  • Coupez les cercles de pain de même diamètre que le moule,
  • Faites tremper ces tranches de pain dans le jus de fruit,
  • Emplissez-en le moule.

Sur le dessus, placez une assiette dont le fond sera de même grandeur que le moule, el, sur l’assiette, placez un poids.

Placez sur de la glace ou dans un endroit frais.

Au moment de servir, retournez sur une assiette plate ou un plat uni et versez sur le pouding une « custard » bouillie ou encore, entourez-le de crème fouettée sucrée et aromatisée.

  • Pour acheter les framboises, il faut rechercher des framboises fermes et brillantes. Des fruits mous, ternes et tassés sont passés et se conservent très mal. Pour les personnes qui en ont la possibilité, l’idéal est de cueillir soi-même ses framboises et le meilleur temps est le matin car elles sont plus sucrées et se conservent plus longtemps. Les framboises se vendent à un coût élevé car elles sont fragiles et résistent mal au transport.
  • La framboise supporte très mal d’être lavée car elle se gorge d’eau et ramollit ; la laver uniquement si c’est absolument nécessaire et procéder délicatemet et rapidement. Lorsqu’elle est frîchement cueillie, il peut être nécessaire de la secouer légèrement afin de déloger les insectes qui pourrainet s’être logés dans les cavités, particulièrement la punaise des framboises.
  • Famboise, délicisues nature, est également utilisée dans les mêmes recettes que la fraise (ceux deux fruits sont d’ailleurs interchangeables dans la plupart des recettes) ; ses graines causent cependant plus de problèmes, qu’on peut régler en passant les framboises dans un tamis après les avoir mises en purée. Lui ajouter du jus de citron, surtout quand elle est en purée, pour aviver sa couleur. Les framboises se transforment en coulis qui colore ou nappe divers aliments (gâteaux, crème glacée, bavaroises, etc.). auxquels il confère une saveur exquise ; on en tire aussi un excellent jus (commercialisé congelé pour la première fois aux États-Unis en 1983) ou on s’en sert pour faire du vin, de l’eau-de-vie, de la bière et du vinaigre.
  • Pour conserver la framboise : il faut procéder comme avec la fraise, soit les conseerver de plusieurs façons: entières, en quartier, tranchées ou même en purée. Elles se conservent avec ou sans sucre. Notons que les framboises entières perdent moins de leur valeur nutritive que les framboises coupées ou écrasées, car moins de parties sont exposées à l’air. La perte de valeur peut être restreinte si on recouvre les framboises de jus de citron ou de pomme.
Installation d'Alexandre Calder

Installation d’Alexandre Calder dans le parc de Jean-Drapeau, en bordure du St-Laurent. Photo : GrandQuebec.com.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *