Notre cuisine

Pâté de volaille

Pâté de volaille

Recette de pâté de volaille, en casserole

Faire bouillir la volaille jusqu’à ce que la chair se dégage presque des os. Couper en gros morceaux nettement taillés. Assaisonner et mettre en casserole.

Faire une sauce comme suit, mélanger 2 cuillers à table de beurre ou d’oléo – margarine dans 5 cuillers à table de farine. Ajouter 1 tasse de crème ou de lait et 2 tasses de bouillon de poulet, chaud. Cuire jusqu’à parfaite liaison et verser sur le poulet qui est dans la casserole.

Pour la pâté:

  • 2 tasses de farine,
  • 1 cuillerée à thé de poudre allemande,
  • 1 cuillerée à thé de graisse,
  • 1 œuf légèrement battu,
  • 1 tasse de lait.

Amalgamer bien et étendre avec une cuiller sur le dessus de la casserole. Cuire dans un four à feu vif.

Foie gras

Préparation à base de foies d’oies ou de foies de canards qui ont été hypertrophiés par gavage. L’expression « foie gras » est définie légalement dans plusieurs pays, notamment en France, le plus grand pays producteur et consommateur, afin d’éviter la confusion et de combattre les falsifications. Quand le produit contient des foies et de la chair d’autres animaux, l’expression « foie gras » est accompagnée d’un autre mot, tel « pâté », « terrine » ou « galantine».

La gavage des oies est une pratique très ancienne; une scène gravée sur un tombeau égyptien datant de 2500 avant J.-C. Laisse penser qu’il existait déjà à cette époque. Les Grecs gavaient les oies avec du froment écrasé mélangé avec de l’eau; les Romains se servaient de figues. De nos jours, on utilise surtout une bouillie à base de maïs, de saindoux, de fèves et de sel. Le foie d’oie attent en moyenne de 700 à 900 g et le foie de canard de 300 à 400 g. Le gavage a ses opposants qui dénoncent le sort que l’on fait subir aux animaux, nourris à l’aide d’un tube et que l’on tue quand ils manquent de souffle parce qu’ils ne peuvent plus digérer. Les procédés de fabrication du foie gras sont variés. Le foie gras de fabrication artisanale est presque disparu, remplacé par des produits industriels.

Valeur nutritive et utilisation du foie gras : La valeur nutritive du foie gras et des produits semblables est des plus variées, car elle dépend des ingrédiend utilisés – gras, foies d’animaux non gavés incluant le por, le veau, le poulet, abats, assaisonnements, farine, gélatine, poudre de lait, truffes, sucre, blancs d’oeufs et divers additifs. Ce sont presque toujours des aliments gras, salés et calorifiques qu’il vaut mieux consommer avec modération. Ils contiennent en général de 10 à 15 g de protéines, de 40 à 45 g de matières grasses et de 400 à 500 calories/100 g. Ces aliments près à manger sont pratiques; ils se servent souvent en hors-d’oeuvre, accompagnés de pain ou ils garnissent des sandwiches.

Pour conserver le foie gras, on le fait au réfrigérateur, bien enveloppé pour éviter qu’il sèche et qu’il confère un mauvais goût aux aliments environnants. Le mettre à la température ambiante environ 15 minutes avant de le consommer, il sera alors plus savoureux.

Pâté

Graffitti à Décarie. Photo : GrandQuebec.com.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *