Notre cuisine

Pain aux canneberges

Pain aux canneberges

Recette du pain au citron et aux canneberges

Ingrédients :

  • Deux tasses de farine tout usage
  • Deux culières à thé de poudre à pâte
  • ¼ culière à thé de sel
  • 1/3 de tasse de lait
  • 1/3 de tasse de jus de citron
  • 1½ tasse de canneberges tranchées surgelées et bien égouttées
  • ½ tasse de cassonade légèrement tassée
  • Une culière à soupe de fécule de maïs
  • ½ tasse de beurre ramolli
  • Une tasse de sucre granulé
  • Trois œufs battus
  • Une culière à thé de vanille

Préparation :

  • Beurrer un moule à pain de 9x5x2 et couvrir le fond d’un papier ciré.
  • Mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel. Réserver.
  • Mélanger le lait et le citron et laisser reposer 5 minutes.
  • Combiner les canneberges, la cassonade et la fécule de maïs.
  • Mélanger grossièrement et mettre au micro-ondes de 2 à 4 minutes en brassant une fois.
  • Battre le beurre en crème et y ajouter le sucre.
  • Bien mélanger, puis y battre les œufs et la vanille.
  • Incorporer la moitié de la farine puis la moitié du lait et recommencer avec le reste.
  • Verser 1/3 de la pâte dans le moule et couvrir avec la moitié de la préparation de canneberges.
  • Continuer ainsi jusqu’à ce qui ne reste plus d’ingrédients, puis glisser un couteau dans le moule pour mélanger un peu les ingrédients.
  • Cuire au four à 350° F pendant 60 minutes.
  • Laisser refroidir dans le moule et glacer avec le glacage qui suit : 1½ tasse de sucre à glacé, 2 culières à soupe de jus de citron et 2 culières à soupe de beurre fondu.
  • Bien mélanger et verser sur le gâteau refroidi.

Soulignons que l’utilisation du pain est très variée. Le pain peut être mangé avec presque tout et il a une utilisation variée. Il est présent sur la table de l’entrée au desser (les Européens, par exemple, aiment bien recouvrir une tranche de pain de morceaux de chocolat). Il est indispensable pour préparer des sandwichs et dans plusieurs mets (fondue au fromage, croûtes, etc.). Il est très populaire le matin, rôti ou non. On le cuisine en pudding (nommé pain perdu en Europe) quand il est rassis, on le déshydrate (biscottes), on le transforme en croûtons et en chapelure, on le met dans les farces, on le prépare en canapés, etc.

Il est préférable de ne pas consommer le pain immédiatement lorsqu’il sort du four car il se digère difficilement ; attendre même au lendemain s’il s’agit d’un gros pain de campagne au levain. On a intérêt à traiter le pain au dernier moment pour en retarder le dessèchement ; si le pain est rassis, le mettre au four (60 degrés C) une dizaine de minutes, redeviendra comme frais.

Le grillage du pain fait diminuer la valeur nutritive, réduisant par exemple de 15 à 20 % la teneur en thiamine et de 5 à 10 % la teneur en lysine (un acide aminé). Plus le pain est grillé, plus la perte est élevée.

Comment conserver le pain ?

Le pain se conserve à l’abri de l’air. Le pain traditionnel peut séjourner plusieurs jours dans une boîte à pain s’il est conservé au frais. Ne pas le mettre dans un sac de plastique ; s’il est entamé, poser la face coupée à plat. Le pain se congèle facilement, peut-être trop même car il arrive que dégelé, il soit vendu pour du pain frais.

Aras du Biodôme

Aras du Biodôme. Photo : GrandQuebec.com.

Autres recettes de pain :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *