Notre cuisine

Oeufs à la diable

Oeufs à la diable

Recette des oeufs à la diable

Ingrédients :

  • Six oeufs durs, coupés en deux
  • 1/4 tasse de mayonnaise
  • 1 c. à thé de relish aux cornichons à l’aneth ou cornichons sucrés hachés finement
  • 1 c. à thé de moutarde dijonnaise
  • 1/2 c. à thé de vinaigre blanc
  • Paprika
  • Coriandre
  • Un peu de sel

Préparation :

  1. Enlever les jaunes d’oeufs, en réservant les blancs d’oeufs
  2. Réduire en purée les jaunes d’oeufs, incorporer les autres ingrédients
  3. Verser avec une cuillère ou décorer avec une douille les blancs d’oeufs
  4. Réfrigérer au besoin
  5. Garnir de coriandre et saupoudrer de paprika.

Œufs à la diable en mer

(pour les enfants)

  • Faire cuire plusieurs œufs durs de la façon habituelle et peler.
  • Couper chaque œuf en deux sur la longueur et placer avec soin les jaunes dans un bol.
  • Disposer les blancs dans une assiette (si les blancs ne tiennent pas à plat, couper une tranche mince à la base de chaque œuf).
  • Réduire les jaunes  en purée avec un peu de mayonnaise, un soupçon de moutarde et assaisonner de sel et poivre.
  • Avec une cuillère, remettre le mélange de jaunes dans les blancs.
  • Avec un couteau, couper de petits et grands triangles de poivrons vert, rouge et jaune.
  • Les fixer sur le dessus des œufs comme voiles.
  • Les petits triangles peuvent servir de foc et les grands triangles peuvent être la grand-voile. D’ailleurs, les courbes naturelles des poivrons les rendent plus réalistes.

On peut ajouter des pois dans cette recette : Quelle est la valeur nutritive des pois ? – Les petits pois frais contiennent 6 g de protéines (protéines dites incomplètes), 0,4 g de matières grasses, 14 g d’hydrates de carbone, 2 g de fibres et 72 calories/100 g. Les pois secs ont une plus grande valeur nutritive car la plupart des éléments nutritifs sont plus concentrés ; ils ont la valeur nutritive d’une légumineuse, famille dont ils font partie. Ils renferment 24 g de protéines, 1,3 g de matières grasses, 60 g d’hydrates de carbone, 5 g de fibres et 340 calories/100 g. Ils sont plus riches en sels minéraux et en vitamines sauf en vitamines A et C.

Les petits pois frais perdent rapidement de la saveur et deviennent farineux car leurs hydrates de carbone se transforment en amidon. Ils sont plutôt rares sur le marché et assez coûteux ; la plus grande partie de la récolte est congelée ou mise en conserve. Les pois mange-tout que la cuisine asiatique a popularisés sont plus fréquents sur le marché.

Pour l’achat des pois, les choisir aux gousses fermes et intactes, d’un beau vert brillant. Éviter les gousses molles, jaunies, tachées ou volumineuses.

Pour préparer les pois, écosser les pois frais au dernier moment, ils ont ainsi plus de saveur car la transformation de l’amidon est retardée. Avant de les écosser, les passer brièvement à l’eau fraîche, puis casser la partie supérieure des cosses et tirer sur le fil qui se loge à la jonction des deux cosses (certaines variétés n’en ont pas), répéter l’opération avec l’autre bout, séparer les cosses et extraire les pois. Ces derniers n’ont pas besoin d’être lavés.

Homme qui lit

Un homme qui veut lire un journal. Photo de GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *